Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Une histoire de fou" : la mémoire du génocide arménien au cinéma

En savoir plus

REPORTERS

Thaïlande : face à la junte, la dissidence tente de résister

En savoir plus

TECH 24

La course aux voitures sans chauffeur est lancée !

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La baie du mont Saint-Michel, entre pierre et mer

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Lutte contre le réchauffement climatique : "Les entreprises sont aussi la solution!"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : la Belgique arrêtera son aide directe en cas de 3e mandat de Nkurunziza

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Palmyre en danger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Gaza au bord de l'asphyxie, selon la Banque mondiale

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Quelle stratégie face à l'organisation de l'Etat islamique ?

En savoir plus

EUROPE

Vidéo : une autre journaliste de Russia Today dénonce la "propagande poutiniste"

© Capture d'écran

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/03/2014

Une journaliste américaine de Russia Today a annoncé en direct sa démission à cause de la couverture du conflit ukrainien qu’elle juge subjective. Il y a deux jours, une de ses consœurs avait également fait part de ses griefs à l'antenne.

Nouvel affront pour la chaîne Russia Today (RT). Deux jours après la sortie très remarquée de la journaliste Abby Martin critiquant ouvertement la politique de Moscou en Ukraine, une collègue lui a emboîté le pas.

Salariée de la chaîne anglophone financée par Moscou, Liz Wahl, basée à Washington, a annoncé, mercredi 5 mars, qu’elle démissionnait pour protester contre le déploiement de forces armées russes en Ukraine.

Vidéo : Liz Wahl annonce sa démission en direct (en anglais)

Une “stratégie d’auto-promotion”, selon Russia Today

“Mes grands-parents sont arrivés ici [aux États-Unis, NDLR] en tant que réfugiés pour échapper, ironiquement, aux forces soviétiques pendant la révolution hongroise [...] Je ne peux plus, à titre personnel, faire partie d’une chaîne financée par le gouvernement russe qui étouffe volontairement les actes de Vladimir Poutine”, a-t-elle déclaré en direct à Washington, à la fin de son bulletin d'information. “Je suis fière d’être Américaine et je soutiens la diffusion de la vérité. C’est pourquoi, j’ai décidé de démissionner après ce bulletin d’information”, a-t-elle ajouté.

RT a immédiatement répondu à la nouvelle de cette défection en accusant Liz Wahl de s'adonner à “une stratégie d’auto-promotion”. “Quand un journaliste est en désaccord avec la ligne éditorale de son entreprise, il est d’usage d’adresser ses doléances à la rédaction en chef. Et si la situation ne peut être régée, il faut alors envisager de démissionner de façon professionnelle”, souligne RT.

"Je suis reconnaissante et très émue par les nombreuses marques de soutien que j'ai reçu. Merci pour vos encourageaments"

Liz Wahl dénonce la propagande du Kremlin

Liz Wahl, de son côté, a confié à CNN avoir hésité et beaucoup réfléchi avant de rendre sa décision publique. La démission, elle l’envisageait déjà depuis un certain temps, et le conflit en Ukraine s’est avéré être le déclencheur, la goutte d’eau… ”Ce qui est devenu clair, à la lumière de la crise en Crimée, c’est que l’objectif de RT est de promouvoir une propagande poutiniste et de présenter le conflit tel que Poutine veut qu’on le voit."

“Cela me rend malade d’avoir travaillé dans cette entreprise”, a-t-elle lâché au site américain “The Daily Beast”.

Quant à Abby Martin, elle travaille toujours pour la chaîne. Ces employeurs avaient annoncé qu’elle comptait l’envoyer en Crimée pour se faire sa propre opinion du conflit. Ce qui n’aura finalement pas lieu, a-t-elle indiqué sur son compte Twitter.

"[...] Je ne pars pas pour la Crimée contrairement à ce qu'a annoncé Russia Today"

Avec AFP

Première publication : 06/03/2014

COMMENTAIRE(S)