Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

Afrique

Égypte : nouvelles violences meurtrières lors de manifestations pro-Morsi

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/03/2014

Au moins trois personnes ont été tuées et 45 autres blessées, vendredi, dans des affrontements entre manifestants pro-Morsi et forces de l'ordre. Depuis la destitution du président Morsi en juillet 2013, ses partisans ont manifesté chaque vendredi.

Nouvelles violences meurtrières lors de manifestations d'islamistes en Égypte. Au moins trois personnes ont été tuées et 45 autres blessées, vendredi 7 mars au Caire, lors de d'affrontements entre manifestants favorables au président islamiste déchu Mohamed Morsi et forces de l'ordre.

Selon le ministère de la Santé, trois personnes non identifiées ont été tuées au Caire et 23 autres blessées. Cinq autres personnes ont été blessées à Fayyoum, au sud-est de la capitale, à Charquiya dans le delta du Nil et à Alexandrie, au nord du pays. En outre, 17 policiers ont été blessés lors des heurts au sein de la capitale égyptienne et trois voitures des forces de l'ordre ont été incendiées, selon un responsable de la sécurité.

Le ministère de l'Intérieur a également fait état de l'arrestation d'une soixantaine de partisans de Mohamed Morsi lors de cette journée traditionnelle de mobilisation.

1 400 manifestants pro-Morsi tués

Ces rassemblements sont souvent marqués par des heurts parfois meurtriers entre des pro-Morsi d'un côté et les forces de sécurité et des civils anti-Morsi de l'autre. Comme chaque vendredi depuis la destitution et l'arrestation en juillet 2013 de Mohamed Morsi, les partisans du chef d'État déchu ont manifesté dans plusieurs villes du pays contre le nouveau gouvernement mis en place par l'armée.

Depuis la destitution par l'armée du premier président élu démocratiquement d'Égypte, au moins 1 400 manifestants pro-Morsi ont été tués, selon Amnesty International, par les forces de l'ordre qui répriment toute mobilisation de l'opposition, ou par des partisans des nouvelles autorités. En outre, des milliers de personnes ont été arrêtées.

Les Frères musulmans ont été désignés en décembre comme une "organisation terroriste". Depuis, ses centaines de milliers de membres risquent jusqu'à cinq ans de prison s'ils manifestent ou sont en possession d'écrits ou d'enregistrements de la confrérie. Et leurs dirigeants, dont la plupart sont actuellement jugés pour plusieurs chefs d'accusation, risquent la peine capitale.

Avec AFP

Première publication : 07/03/2014

  • ÉGYPTE

    Égypte : la justice interdit toute activité au groupe palestinien Hamas

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'ex-ministre de l'Habitat Ibrahim Mahlab nommé Premier ministre en Égypte

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Morsi accusé de complot avec l'Iran en vue de déstabiliser l'Égypte

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)