Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Ibrahim Maalouf : "Je me sens proche du côté nomade de Dalida"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : en Syrie, avec les combattants occidentaux qui ont rejoint les YPG

En savoir plus

MODE

Azzedine Alaïa, disparition d'un géant

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec Trump, la fin du rêve américain pour les musulmans ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Au Zimbabwe, "la tâche peu enviable de Mnangagwa"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le "vendredi noir" débarque en France

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dix viols par jour au travail : on fait quoi ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : "je ne suis pas à vendre"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Morgan Tsvangirai met en garde contre une extension du système Mugabe

En savoir plus

Afrique

Égypte : nouvelles violences meurtrières lors de manifestations pro-Morsi

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/03/2014

Au moins trois personnes ont été tuées et 45 autres blessées, vendredi, dans des affrontements entre manifestants pro-Morsi et forces de l'ordre. Depuis la destitution du président Morsi en juillet 2013, ses partisans ont manifesté chaque vendredi.

Nouvelles violences meurtrières lors de manifestations d'islamistes en Égypte. Au moins trois personnes ont été tuées et 45 autres blessées, vendredi 7 mars au Caire, lors de d'affrontements entre manifestants favorables au président islamiste déchu Mohamed Morsi et forces de l'ordre.

Selon le ministère de la Santé, trois personnes non identifiées ont été tuées au Caire et 23 autres blessées. Cinq autres personnes ont été blessées à Fayyoum, au sud-est de la capitale, à Charquiya dans le delta du Nil et à Alexandrie, au nord du pays. En outre, 17 policiers ont été blessés lors des heurts au sein de la capitale égyptienne et trois voitures des forces de l'ordre ont été incendiées, selon un responsable de la sécurité.

Le ministère de l'Intérieur a également fait état de l'arrestation d'une soixantaine de partisans de Mohamed Morsi lors de cette journée traditionnelle de mobilisation.

1 400 manifestants pro-Morsi tués

Ces rassemblements sont souvent marqués par des heurts parfois meurtriers entre des pro-Morsi d'un côté et les forces de sécurité et des civils anti-Morsi de l'autre. Comme chaque vendredi depuis la destitution et l'arrestation en juillet 2013 de Mohamed Morsi, les partisans du chef d'État déchu ont manifesté dans plusieurs villes du pays contre le nouveau gouvernement mis en place par l'armée.

Depuis la destitution par l'armée du premier président élu démocratiquement d'Égypte, au moins 1 400 manifestants pro-Morsi ont été tués, selon Amnesty International, par les forces de l'ordre qui répriment toute mobilisation de l'opposition, ou par des partisans des nouvelles autorités. En outre, des milliers de personnes ont été arrêtées.

Les Frères musulmans ont été désignés en décembre comme une "organisation terroriste". Depuis, ses centaines de milliers de membres risquent jusqu'à cinq ans de prison s'ils manifestent ou sont en possession d'écrits ou d'enregistrements de la confrérie. Et leurs dirigeants, dont la plupart sont actuellement jugés pour plusieurs chefs d'accusation, risquent la peine capitale.

Avec AFP

Première publication : 07/03/2014

  • ÉGYPTE

    Égypte : la justice interdit toute activité au groupe palestinien Hamas

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'ex-ministre de l'Habitat Ibrahim Mahlab nommé Premier ministre en Égypte

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Morsi accusé de complot avec l'Iran en vue de déstabiliser l'Égypte

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)