Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

EUROPE

Des militants pro-russes armés pénètrent dans une base militaire en Crimée

© AFP | Soldats ukrainiens dans leur base militaire près de Sébastopol

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/03/2014

Des hommes armés, vraisemblablement russes, ont pénétré dans une base militaire ukrainienne à Sébastopol, en Crimée, selon un représentant de l'armée ukrainienne. Le gouvernement pro-russe de Crimée assure que tout est calme sur le site.

Des hommes armés, vraisemblablement russes, sont entrés dans un poste de défense ukrainien à Sébastopol en Crimée, dans la soirée du vendredi 7 mars. Interrogé par téléphone, un représentant de l'armée ukrainienne a assuré que le site avait été pris sans aucun tir et qu'aucun blessé n'était à déplorer.

Selon le correspondant sur place de l'agence Reuters, les assaillants ont pénétré en camion dans l'enceinte de la base militaire équipée de missiles et s'en sont emparés, sans tirer le moindre coup de feu.

Prié de s'exprimer sur le sujet lors d'un débat télévisé, Sergueï Aksionov, chef du gouvernement pro-russe de Crimée, s'est voulu rassurant et a indiqué que tout était rentré dans l'ordre sur le site en question. "Les unités d'autodéfense sont maintenant cernées par les journalistes. Il n'y a pas d'intention d'attaquer", a-t-il ajouté.

Les observateurs de l’OSCE interdits d’entrée en Crimée

Par ailleurs, pour la deuxième journée consécutive, les observateurs militaires de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont été empêchés de pénétrer en Crimée par des hommes en armes, portant des treillis dépareillés, des cagoules ainsi que des fusils d'assaut et arborant des drapeaux russes.

Ces 47 militaires non armés, de 25 des 57 pays membres de l'OSCE, ont été dépêchés en Ukraine à la demande du pouvoir ukrainien, dans le but de faire retomber la tension en Crimée.

Moscou avait, de son côté, critiqué l'initiative de l'OSCE, estimant que l'organisation aurait dû "attendre" une "invitation officielle des autorités de Crimée".

La Russie, dont les forces contrôlent la péninsule depuis le week-end dernier, affirme que les seuls soldats présents en Crimée sont ceux basés à Sébastopol, port d'attache de la flotte russe de la mer Noire. Selon Kiev, 30 000 militaires russes sont désormais présents dans la péninsule.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 07/03/2014

  • UKRAINE

    Poutine "ne peut rester sourd aux appels à l’aide en Ukraine"

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'armée ukrainienne prête à agir en cas d'escalade dans l'intervention russe

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Le Parlement de Crimée veut le rattachement à la Russie, réferendum le 16 mars

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)