Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Afrique

Vidéo : deux générations de militantes se rencontrent au Maroc

© FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/03/2014

Deux générations de militantes se sont rencontrées à Rabat, au Maroc. Elles souhaiteraient voir évoluer le rôle des femmes au sein de la cellule familiale. Elles tentent ainsi de les aider à s’émanciper et à se faire entendre.

En 2004, des femmes battaient le pavé marocain pour demander la réforme du Code de la famille. Dix ans plus tard, leur combat est loin d’être achevé. Une nouvelle génération, née du Mouvement du 20 février, une contestation au Maroc inspirée par le printemps arabe, se bat pour le droit à l’avortement et pour que les femmes célibataires ne soient plus considérées comme des prostituées. À Rabat, ces deux générations de militantes se sont rencontrées sous l’œil de FRANCE 24.

Fedwa Misk est la fondatrice de Qandisha, un webmagazine consacré aux femmes. Elle est l’un des nouveaux visages du féminisme marocain. "La femme marocaine n’est pas une femme soumise, contrairement à ce qu’on croit. La femme marocaine, c’est quelqu’un qui se bat au quotidien, pour la nourriture de ses enfants, pour la scolarité, pour le travail. Sauf que dans les médias, elle est sans voix".

Question d'éducation

Khadija Ryadi milite au sein de l’Association marocaine pour les Droits humains (AMDH) et est lauréate du prix des droits de l’Homme des Nations Unies 2013. Elle manifestait dès 2004 pour réclamer la réforme de la Moudawana, le Code de la famille. Selon elle, les combats restent légion : "La polygamie est toujours là ; l’âge du mariage : 18 ans pour les femmes mais avec des exceptions nombreuses accordées par le juge. C’est toujours l’homme qui est tuteur des enfants, même si c’est la mère qui en a la garde", énumère-t-elle.

Aujourd’hui, estime Fedwa Misk, d’autres batailles s’ajoutent à cette liste : "Pour ma génération, il y a d’autres préoccupations, comme celles de pouvoir disposer de son corps. Il y a la loi sur l’avortement qu’on refuse de passer…", assure-t-elle.

Pour les deux militantes, la priorité est donnée à l’éducation dans un pays où la moitié des femmes sont analphabètes. "S’il n’y a pas de réelle volonté politique pour mettre en place un enseignement public de qualité, on ne verra pas la situation des femmes s’améliorer", tranche Khadija Ryad.

Première publication : 08/03/2014

  • JOURNÉE DES FEMMES

    La Boutique du Droit assiste les Sénégalaises en quête de justice

    En savoir plus

  • JOURNÉE DES FEMMES

    Des militantes, en route vers Gaza, bloquées en Égypte

    En savoir plus

  • JOURNÉE DES FEMMES

    Les inégalités en entreprise persistent en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)