Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éléments de langage

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus Ebola : l'OMS doit annoncer un plan de lutte de 100 millions de dollars

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

  • Gaza : le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas vire au bain de sang

    En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : la pauvreté pousse les femmes malgaches vers la contraception

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Grande Guerre : au cœur de l’enfer

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

Asie - pacifique

Malaysia Airlines : des débris suspects retrouvés, une désintégration en vol évoquée

© AFP | Des militaires vietnamiens recherchent des débris de l'appareil disparu.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/03/2014

Les autorités vietnamiennes, qui poursuivent les recherches du Boeing 777 disparu samedi, ont affirmé avoir découvert des "débris suspects" en mer. La Malaisie évoque, de son côté, la possibilité d'une "désintégration" de l'appareil en vol.

Les recherches du Boeing 777 de Malaysia Airlines, disparu samedi 8 mars, avancent. De débris, pouvant être des restes de l'appareil, ont été aperçus au large du Vietnam, a déclaré dimanche soir un haut responsable vietnamien. "Un avion vietnamien dit avoir découvert deux objets brisés, semblant appartenir à un avion" au large de l'île de Tho Chu, a dit ce responsable à l'AFP, sous couvert de l'anonymat.

La nuit étant tombée, aucun repêchage n'était envisageable dimanche soir. L'avion a identifié la zone et des bateaux seront dépêchés lundi sur place.

La zone est située au large de l'île de Tho Chu, à la limite des eaux territoriales vietnamiennes et malaisiennes. Dans cette même zone de la mer de Chine, deux traînées de carburant de plusieurs kilomètres avaient été découvertes samedi, jour de la disparition de l'avion.

"Il n'est pas étonnant de mettre du temps à retrouver l'avion"

Des navires de la marine vietnamienne patrouillent également dans les eaux du golfe de Thaïlande à la recherche d'éventuels débris. La Chine et les Philippines ont aussi déployé des navires tandis que les États-Unis, les Philippines et Singapour ont envoyé des avions militaires participer aux recherches.

Une désintégration possible

Les enquêteurs qui travaillent sur la disparition du Boeing 777 de la compagnie Malaysian Airlines évoquent, par ailleurs, la possibilité d'une désintégration en vol de l'appareil en raison de l'absence de gros morceaux de débris retrouvés, a-t-on appris dimanche de source proche de l'enquête à Kuala Lumpur.

"Le fait que nous soyons toujours incapables de trouver des débris semble indiquer que l'appareil s'est probablement désintégré à environ 35 000 pieds", son altitude de croisière, a affirmé cette même source.

Le chef de l'armée de l'air malaisienne a affirmé dimanche que, selon les enregistrements radars, l'avion pourrait avoir fait demi-tour avant de disparaître. La zone de recherche a donc été élargie à la côte occidentale de la Malaisie.

Samedi, les conditions météorologiques semblaient bonnes et l'avion n'a émis aucun signal de détresse avant de disparaître soudainement une heure après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin.

Carte montrant le trajet de l’avion et l’endroit où le contact a été perdu
© FRANCE 24


L’accident de Boeing 777 le plus grave depuis 1995

Le dernier contact avec le vol MH370 a eu lieu à 120 milles nautiques au large de Kota Bharu, sur la côte orientale de la Malaisie continentale, près du golfe de Thaïlande, précise Malaysia Airlines, qui, en matière de sécurité, présente l'un des meilleurs bilans des compagnies de la région.

Parmi les 227 passagers figurent une majorité de Chinois (154) et des ressortissants d'au moins 11 autres pays, dont 38 Malaisiens, six Australiens, quatre Français et trois Américains.

La disparition de l'appareil malaisien rappelle celle du vol 447 d'Air France qui assurait la liaison Rio de Janeiro-Paris le 1er juin 2009. L'Airbus A330 s'était abîmé dans l'Atlantique. De premiers débris ne furent retrouvés que deux jours plus tard.

L'accident de l'avion de la Malaysia Airlines est probablement le plus grave d'un Boeing 777-200ER depuis son entrée en service en 1995.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 09/03/2014

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Malaysia Airlines : des nappes de carburant repérées en mer de Chine

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Malaysia Airlines : deux passagers enregistrés ne se trouvaient pas à bord

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Un avion de Malaysia Airlines disparaît avec 239 passagers à bord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)