Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

Moyen-Orient

Netanyahou dénonce "l'hypocrisie" de la communauté internationale sur l'Iran

© AFP

Dernière modification : 10/03/2014

Le Premier ministre israélien a fustigé lundi "l'hypocrisie" de la communauté internationale sur l'Iran, en commentant l'arraisonnement en mer Rouge d'un navire transportant "une cargaison iranienne d'armes" à destination de Gaza.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a accusé lundi la communauté internationale de faire montre "d'hypocrisie" sur l'Iran, lors d'une conférence de presse au port d'Eilat (sud). Il a ainsi commenté la découverte d'armes à bord d'un navire en mer Rouge, envoyées  par l'Iran vers la bande de Gaza, selon l’État hébreu. De son côté, l'Iran a catégoriquement démenti tout lien avec le bateau arraisonné.

"Cet arraisonnement illustre une nouvelle fois l'ère d'hypocrisie dans laquelle nous vivons. Je n'ai entendu tout au plus que des condamnations isolées et molles envers l'Iran de la part de la communauté internationale", a-t-il déploré.
 
Dans la ligne de mire de Benjamin Netanyahou : la chef de la diplomatie de l'Union européenne (UE), Catherine Ashton. Cette dernière effectuait dimanche une visite à Téhéran, consacrée au programme nucléaire iranien.
 
"J'ai vu des sourires, des mains serrées entre des représentants occidentaux et des dirigeants iraniens à Téhéran, au moment même où nous étions en train de décharger les containers" d'armes, a ajouté le Premier ministre israélien.
 
Il a également regretté que les réactions internationales, après la découverte des armes, n'aient pas été à la hauteur du "chœur de critiques acerbes" qui suit les annonces de plans de construction dans les colonies israéliennes situées dans les territoires palestiniens, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.
 
"Dès que l'on construit un balcon dans un quartier de Jérusalem, nous entendons un chœur de critiques acerbes contre Israël. Cette hypocrisie est intolérable d'un point de vue moral, et dangereuse", a-t-il jugé.
 
"Avant qu'il ne soit trop tard, le monde doit se réveiller et empêcher l'Iran de développer ses capacités à se doter de l'arme nucléaire", a ajouté le Premier ministre.
 
Avec AFP

 

Première publication : 10/03/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Israël dit avoir intercepté un navire d'armes iraniennes en mer Rouge

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    L'armée israélienne affirme avoir blessé deux membres du Hezbollah

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE

    Iran : Israël dénonce le "mauvais accord" de Genève

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)