Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

  • Reprise des bombardements à Gaza, l'espoir d'une trêve s'éloigne

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

SPORT

Le patron du Bayern avoue une fraude de plus de 18 millions d’euros

© AFP | Uli Hoeness, président du directoire du Bayern.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/03/2014

Uli Hoeness, président du directoire du Bayern Munich, a avoué lundi à l’ouverture de son procès pour évasion fiscale avoir soustrait 18,5 millions d’euros au fisc allemand, soit plus de cinq fois plus que ce que lui reprochait l’accusation.

"J'ai fait de l'évasion fiscale", a admis Uli Hoeness, patron du puissant club de football allemand du Bayern Munich, devant le tribunal, lundi 10 mars, peu après l'ouverture de son procès pour fraude fiscale.

L’ancienne gloire du club dans les années 1970 s’est excusée et a imploré la clémence des juges. Ce dossier a choqué l’Allemagne et incité des milliers de fraudeurs à faire amende honorable. "Je regrette profondément mon comportement délictueux", a ajouté Hoeness.

Il lui est reproché d’avoir omis de déclarer 3,5 millions d’euros au fisc entre 2003 et 2009. Mais, à la surprise générale, le patron du Bayern a expliqué lundi qu’il s’agissait en fait d’une somme plus de cinq fois supérieure, qui avait transité par un compte non déclaré en Suisse, qu’il utilisait pour spéculer sur les marchés financiers. Son avocat a ainsi indiqué avoir transmis quelques jours plus tôt au tribunal des documents démontrant que le montant de la fraude de son client serait d'au moins 18,5 millions d’euros.

"Je suis heureux que tout cela apparaisse au grand jour", a-t-il dit. "Je fais tout ce que je peux pour mettre cette triste histoire derrière moi." Uli Hoeness, 62 ans, est passible d’une peine de prison s’il est condamné par le tribunal de Munich. La justice doit notamment déterminer s’il a informé assez tôt l’administration fiscale de sa situation et s’il l’a fait de manière exhaustive.

"Il a toujours été clair pour moi que ce compte servait à boursicoter", a expliqué lundi le dirigeant du Bayern, le meilleur club allemand et l’un des plus grands d’Europe. "C’était une vraie pulsion, pour l’adrénaline. J’ai fini par perdre le fil. La situation à la fin est devenue très embrouillée."

L’ancien attaquant du Bayern Munich et de la sélection nationale allemande championne du monde 1974 a toutefois rappelé avoir versé 5 millions d'euros à des œuvres sociales. "Je ne suis pas un parasite de la société", a-t-il argumenté.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 10/03/2014

  • FOOTBALL

    Transfert de Neymar : le Barça mis en examen pour fraude fiscale

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Accusé de fraude fiscale, Lionel Messi a comparu au tribunal

    En savoir plus

  • ITALIE

    La fraude fiscale éclabousse de nouveau le championnat de football italien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)