Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Asie - pacifique

"Il n'est pas surprenant que deux Iraniens aient transité par la Malaisie"

© CNN iReport - Photos des deux hommes munis de passeports volés qui ont pris place à bord du vol MH370

Vidéo par Ludovic DE FOUCAUD

Texte par Steven JAMBOT

Dernière modification : 11/03/2014

La présence à bord du vol MH370 de deux Iraniens munis de passeports européens volés met en lumière les filières d'émigration iraniennes vers l'Europe ou l'Amérique du Nord via l'Asie du Sud-Est. Entretien avec Nader Vahabi.

Les deux passagers munis de passeports volés, qui ont pris place à bord du vol MH370, étaient probablement des Iraniens cherchant à émigrer en Europe via l'Asie du Sud-Est, connue comme une plaque tournante de l'immigration clandestine iranienne.

Nader Vahabi, spécialiste de l’immigration iranienne, dirige le Centre d’études sur la diaspora iranienne (Cédir), basé Paris. Il confirme à FRANCE 24 que la Malaisie est une destination de transit pour les candidats iraniens à l’émigration vers l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Océanie.

FRANCE 24 - Pourquoi transiter par la Malaisie pour émigrer en Europe ?

Nader Vahabi - Que ces deux Iraniens aient transité par Kuala Lumpur n’est pas surprenant. La Malaisie est, avec la Turquie, un pays qui connaît un très important flux migratoire iranien. Pour vous donner une idée, en 2001-2002, on estime qu’il n’y avait que 100 à 150 Iraniens dans ce pays ; actuellement, ils seraient entre 90 000 et 100 000. Cela s’explique par le fait que les ressortissants iraniens peuvent se rendre dans ce pays et y rester trois mois sans visa. Ce délai permet à certains d’entre eux d’envisager une d’autres destinations : l’Europe, l’Amérique du Nord ou l’Océanie.

F24 - Ce phénomène d’émigration iranien est-il massif ?

Selon les chiffres officiels de Téhéran, 16 à 18 % des jeunes Iraniens sont au chômage. Mais officieusement, ce chiffre atteindrait 32 à 34 %. Ces raisons économiques poussent donc toute une tranche d’âge à chercher à émigrer. En 2009, la répression du "Mouvement vert" et les sanctions économiques occidentales ont accentué cette émigration. Il faut rappeler que selon les chiffres officiels fournis par le ministère iranien des Affaires étrangères, 200 000 à 250 000 Iraniens quittent l’Iran chaque année dont environ 45 à 55 % clandestinement.

F24 - Téhéran a annoncé sa "coopération" avec la Malaisie et a fait part de ses "inquiétudes sérieuses" à propos de la question de l'utilisation de faux passeports et de l'immigration illégale. Comment faut-il percevoir cette annonce ?

Les autorités savent très bien que ce trafic existe. Des agences spécialisées à Téhéran aident même les jeunes Iraniens à s’expatrier. Les réseaux sont bien organisés. La déclaration du ministère iranien des Affaires étrangères est donc purement politique. Elle s’inscrit dans le cadre de la normalisation des relations entre la République islamique d’Iran et l’Occident sur fond de nucléaire iranien. L’Iran cherche à améliorer son image qui avait été ternie sous les deux mandats de Mahmoud Ahmadinejad.

 

Première publication : 11/03/2014

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Malaysia Airlines : deux Iraniens "probablement candidats à l'émigration clandestine"

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Vol MH370 : les téléphones de certains passagers sonnent toujours

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Malaysia Airlines : toujours aucune trace de l'avion disparu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)