Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Sarraj : "Nous avons besoin de l'ONU pour organiser des élections en Libye"

En savoir plus

FOCUS

Discrimination positive au Brésil : des étudiants dénoncent des fraudes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Valérian", dernière superproduction de Besson, débarque en France

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

États-Unis : "le simulacre d'assurance maladie" au Sénat

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron réconcilie les Libyens"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Accord inédit sur la Libye

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Elan de solidarité après les incendies dans le sud de la France

En savoir plus

LE DÉBAT

Libye : vers une sortie de crise ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Libye : vers une sortie de crise ? (partie 1)

En savoir plus

Economie

Chanel accusé de "contrebande systématique" en Turquie

© Archives AFP

Texte par Hürriyet Daily News

Dernière modification : 12/03/2014

La maison française Chanel est accusée de se soustraire aux droits de douane en Turquie, rapporte le journaliste Dinçer Göçke du quotidien turc "Hürriyet". Le groupe ferait passer de la marchandise dans des valises transportées par ses employés.

FRANCE 24 publie au bas de cet article un communiqué de la marque Chanel.

Géant français du luxe, Chanel, qui compte plus de 200 magasins dans le monde et a enregistré 1,6 milliard de dollars de résultat net en 2012, est accusé, en Turquie, de se soustraire aux droits de douane en transportant ses marchandises dans des valises, selon un procès-verbal des services de douanes locales transmis au parquet de Bakirköy, à Istanbul.

Le document, dont le quotidien "Hürriyet" a pris connaissance, révèle que des employés du groupe, parmi lesquels le directeur des opérations en Turquie, risquent entre deux et dix années de prison pour leur implication dans ce trafic présumé.

Lire l'article du Hürriyet Daily News.

Contacté par FRANCE 24, Chanel n’a pas souhaité, dans un premier temps, communiquer sur cette affaire.Avant de nous transmettre, plus tard, le communiqué suivant :

"Si Chanel confirme une investigation en cours des services des Douanes turques, la marque est très surprise de découvrir dans les médias un certain nombre d’accusations que nous réfutons.

La seule chose que nous puissions confirmer, c’est qu’à la suite d’un audit interne réalisé en 2012, nous avons identifié des dysfonctionnements et manquements importants au sein de la gestion locale de nos deux boutiques en Turquie.
Ces irrégularités nous ont amenées à nous séparer de la responsable de l’activité des boutiques de l’époque pour non respect des règles internes de fonctionnement.
Heureusement, cette situation est tout à fait exceptionnelle et nous avons encore renforcé depuis nos mesures de contrôle pour que cela ne puisse se reproduire.

Chanel collabore étroitement avec les autorités turques, et fournit l’ensemble des informations et pièces requises aux autorités douanières suite à leur demande.

A ce jour, nous n’avons à aucun moment été informés officiellement de faits que nous reprocherait la justice turque.

Chanel est extrêmement vigilante quant au respect des réglementations des pays dans lesquels nous sommes présents et reste à la disposition des autorités et de la justice pour faire la lumière sur cette affaire et en tirer toutes les conclusions.

A ce stade, nous ne pouvons faire plus de commentaires.

Nous faisons confiance aux autorités et à la justice turques pour faire la lumière sur cette affaire si elles l’estiment nécessaire et nous permettre de nous défendre et en tirer toutes les conclusions."

 

Première publication : 11/03/2014

COMMENTAIRE(S)