Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement abandonne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ethiopie, Merera Goudina libéré de prison

En savoir plus

LE DÉBAT

Notre-Dame-des-Landes : Le choix de la raison ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Notre-Dame-des-Landes : Le choix de la raison ? (1ere partie)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Obiang : "La tentative de coup d'État en Guinée équatoriale a commencé en France"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : les mères courage inspirent les réalisateurs

En savoir plus

FACE À FACE

Emmanuel Macron à Calais : humanité et fermeté ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Vaudeville sino-américano-britannique"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Faillite du groupe britannique de BTP Carillion : mais que s'est-il donc passé ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Vol MH370 : les téléphones de certains passagers sonnent toujours

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/03/2014

Une vingtaine de familles tentant de joindre les disparus du vol MH370 de la Malaysia Airlines ont eu la surprise de ne pas tomber sur les répondeurs de leurs proches. Ils demandent aux autorités de se pencher sur le phénomène.

Le mystère s’épaissit autour de la disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, introuvable depuis ce week-end. Selon le “Washington Post”, les téléphones mobiles de certains passagers sonnent toujours, ce qui laisse à penser, pour les familles, que l’avion qui transportait 227 passagers de 14 nationalités, dont quatre Français, et 12 membres d'équipage, ne serait pas immergé ou désintégré. Plus troublant encore, certains passagers sont toujours connectés sur QQ, un service de messagerie instantanée chinois.

Quelque 19 lignes téléphoniques sont concernées par le phénomène. Selon le “International Business Times” et le site China.org, les familles de ces passagers ont signé une déclaration commune attestant que les numéros de leurs proches sont toujours actifs et demandent désormais aux autorités de traquer les signaux émis par les téléphones pour tenter de localiser l’avion. Les autorités chinoises procèdent actuellement à des analyses.

Cette nouvelle donnée suscite un vif espoir du côté des familles des passagers. Toutefois, plusieurs raisons techniques peuvent expliquer que les téléphones continuent de sonner même s’ils ont été détruits. L’une des causes les plus probables correspond au laps de temps qui s’écoule entre le moment où le numéro est composé et celui où le réseau devient inaccessible. Selon un spécialiste interrogé par la chaîne américaine NBC News, "pendant que le réseau est à la recherche du téléphone, selon le modèle de l'appareil, le type de réseau utilisé et d'autres variables comme l’opérateur, une sonnerie peut retentir, [...] Cela ne signifie pas que le téléphone que vous appelez sonne encore."

Première publication : 11/03/2014

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Malaysia Airlines : deux Iraniens "probablement candidats à l'émigration clandestine"

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Malaysia Airlines : Interpol doute de la piste terroriste

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Malaysia Airlines : toujours aucune trace de l'avion disparu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)