Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

"En France, on censure les émotions dans la presse"

En savoir plus

POLITIQUE

"Les Français ne veulent pas du match retour Sarkozy-Hollande"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Hubert Védrine : "L'Europe doit élaborer une politique à la hauteur du drame des migrants"

En savoir plus

FOCUS

Guatemala : scandale de corruption en toile de fond de la présidentielle

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un rappeur et un entrepreneur en quête d’identité européenne (partie 1)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un rappeur et un entrepreneur en quête d’identité européenne (partie 2)

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Enseignement : le retour de la morale à l'école

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Rencontre avec le quator gallois Stereophonics

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Agriculteurs, une colère sans mots"

En savoir plus

Afrique

Le Premier ministre algérien démissionne pour diriger la campagne de Bouteflika

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/03/2014

Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a démissionné jeudi afin de diriger la campagne électorale du président sortant Abdelaziz Bouteflika. L'actuel ministre de l’Énergie et des Mines, Youcef Yousfi devrait assurer l'intérim.

En poste depuis septembre 2012, le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal  a démissionné jeudi afin de diriger la campagne électorale du président Abdelaziz Bouteflika, qui brigue un quatrième mandat consécutif. La campagne débutera, selon les médias algériens, le 23 mars prochain.

Abdelmalek Sellal, qui avait lui-même officiellement annoncé la candidature de l’actuel chef de l’État, le 22 février, connaît parfaitement le rôle de directeur de campagne. C'est lui qui avait déjà dirigé, non sans succès, celles du président sortant Abdelaziz Bouteflika en 2004 et en 2009.
 
L’homme de confiance du président Bouteflika sera remplacé à son poste de Premier ministre par l’actuel ministre de l’Énergie et des mines, Youcef Yousfi. Chargé d’assurer l’intérim, il présidera, comme le veut sa fonction, la Commission nationale de préparation des élections présidentielles.
 
Par ailleurs, six candidatures, sur les douze prétendants à la présidentielle, ont été validées, ce jeudi, par le Conseil constitutionnel algérien. Il s’agit de celles du président sortant Abdelaziz Bouteflika, Ali Benflis, Louisa Hanoune, Abdelaziz Belaid, Ali Faouzi Rebaine et Moussa Touati.
 

 

Première publication : 12/03/2014

  • ALGÉRIE

    Vidéo : Cheb Khaled soutient la candidature de Bouteflika à la présidentielle

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Une nouvelle manifestation anti-Bouteflika sévèrement réprimée à Alger

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE ALGÉRIENNE

    Algérie : onze candidats tentent leur maigre chance face à Bouteflika

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)