Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Donald Trump: "C'est la faute d'Angela Merkel"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire, le PDCI allié de Ouattara rejette un "parti unifié"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : de l'Espagne aux Etats-Unis en passant par l'Allemagne, les voix s'élèvent

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Royaume" : Yumi et Moonboy, un tandem poétique, électro-pop

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

En savoir plus

L’invité du jour

Alexandre Mars : "Faire une société dans laquelle le don sera la norme"

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

FRANCE

Dominique de Villepin : un jour de travail pour 100 000 euros de retraite

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/03/2014

Selon le quotidien britannique "Daily Telegraph", Dominique de Villepin aurait effectué en septembre dernier une journée de travail au ministère des Affaires étrangères afin de pouvoir percevoir un bonus de retraite d’un montant de 100 000 euros.

Il n’y avait pas travaillé depuis 20 ans en tant que fonctionnaire ou diplomate. L'ancien Premier ministre et chef de la diplomatie française, Dominique de Villepin, a effectué en septembre 2013 une journée de travail au ministère des Affaires étrangères afin de percevoir un bonus de retraite de 100 000 euros, a affirmé, mardi 11 mars, le site internet du "Daily Telegraph".

Selon le quotidien britannique, cette journée de travail a été effectuée avec l’autorisation du gouvernement socialiste au pouvoir. Mais la raison et les détails du versement de la prime de retraite demeurent obscurs pour le journal, dont les tentatives pour obtenir des éclaircissements auprès du Quai d’Orsay sont restées vaines.

Avec l’accord de Fabius ?

Des sources ministérielles précisent toutefois au "Daily Telegraph" que l'accord du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, est "probablement" nécessaire afin d'autoriser un tel versement, qui n'aurait cependant rien d'illégal.

Selon un porte-parole de Dominique de Villepin, cité par le quotidien, il y aurait eu "une erreur administrative que [l’intéressé] a déjà demandé de rectifier auprès des autorités compétentes dès qu'il en a été fait état", sans préciser de quelle erreur il s'agissait, ou si l'argent avait été remboursé.

Un porte-parole du ministère, également cité par le journal, a ajouté qu'il n'y avait "pas eu de traitement discrétionnaire ou préférentiel" à l'égard de celui qui occupa le poste de Premier ministre de 2005 à 2007, sous la présidence de Jacques Chirac.

Avec AFP

Première publication : 12/03/2014

  • CINÉMA

    "Quai d'Orsay" : dans les coulisses de la diplomatie française à la sauce Villepin

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dominique de Villepin entendu dans une affaire d'escroquerie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)