Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'Atelier des Lumières offre une vie numérique aux œuvres de Klimt

En savoir plus

TECH 24

La guerre des données : pas de confiance, pas de data !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 13/03/2014

"Couac, couac, couac"

© France 24

Presse française, Jeudi 13 mars 2014. Au menu de cette revue de presse, la mise en cause de Christiane Taubira dans l’affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy. La droite demande sa démission. Manuel Valls continue de nier, Nicolas Sarkozy se tait. Ses ennuis judiciaires sont loin d’être finis.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, l’indignation de la droite après les déclarations contradictoires de Jean-Marc Ayrault, de Christiane Taubira et de Manuel Valls sur les écoutes de Nicolas Sarkozy.
 
L’UMP demande la démission de la garde des Sceaux, et le Figaro dénonce un «mensonge d’Etat»: «dans quel autre pays… pourrait-on mentir aussi éhontément?», s’étrangle le journal, en évoquant, pêle-mêle, la «crédibilité en ruine au sommet de l’Etat», «la démonstration de l’amateurisme» de la gauche, et une affaire «qui renvoie le gouvernement au souvenir désastreux de l’affaire Cahuzac», bref, un «abonnement aux couacs».
 
«Et puis couac encore», lance 20 minutes, en parlant lui aussi d’«un nouveau cafouillage au sommet de l’Etat».
 
Valls, Ayrault, Taubira: «Qui ment ?» s’interroge l’Opinion, également que la ministre de la Justice «doit partir». Christiane Taubira a, on le rappelle, ajouté à la confusion, hier, en brandissant un document qui révèle, en réalité, sa mise au courant.
 
Manuel Valls, lui, continue de dire qu’il n’était au courant de rien. Le Figaro s’interroge sur la pertinence de cette stratégie du «déni». ««L'homme le mieux informé de France» ne serait pas devenu la dernière roue du carrosse judiciaire?».
 
Nicolas Sarkozy, lui, continue de se taire, mais ne perd pas une miette de la polémique. Le Figaro, toujours, explique que le «retournement inattendu de l’accusation contre le gouvernement a allégé l’ambiance autour de (lui)». «Tel est pris qui croyait prendre», dit son entourage.
 
Ce retournement est d’autant plus inattendu que la mise au courant de la garde des sceaux n’a rien de surprenant, comme le montre très bien cette infographie du site du Figaro: la procédure habituelle a, a priori, été entièrement respectée.
 
La «gaffe» de Christiane Taubira dessert son camp et sert peut-être la droite, mais celle-ci « n’en a pas fini avec (les affaires) pour autant», rappelle Libération, qui explique qu’il ne faut pas oublier l’origine de tout ce remue-ménage: «un scandale gravissime de corruption de magistrat impliquant un ancien président».
 
Le magistrat en question, Gilbert Azibert, haut magistrat de la cour de cassation, est présenté par l’Express comme un homme très en cour, un ancien du cabinet de Rachida Dati, avec laquelle il se serait entendu à merveille.
 
Face à lui, Serge Tournaire, juge d’instruction au pôle financier de Paris. C’est lui qui instruit les affaires Tapie et Dassault et a ordonné les écoutes de Nicolas Sarkozy. Un magistrat décrit par ses connaissances pour le Monde comme un homme «déconnecté de toute volonté de plaire à la galerie».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/04/2018 Immigration

Grande-Bretagne : les oubliés de la génération Windrush

Dans cette seconde revue de presse du vendredi 20 avril : le tollé suscité en Grande-Bretagne par l'arrêt des soins d'un immigré de la génération Windrush oubliée par le...

En savoir plus

20/04/2018 Manifestations

"Universités : le ras-le-bol des antibloqueurs"

Dans cette première revue de presse du vendredi 20 avril : le bilan de la journée de mobilisation d'hier en France, le mécontentement sanglant au Nicaragua et la stratégie...

En savoir plus

19/04/2018 Rap

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

Dans cette seconde revue de presse du jeudi 19 avril, la diplomatie "sans but" de Donald Trump vis-à-vis de la Corée du Nord, l'annonce d'élections anticipées en Turquie, les...

En savoir plus

19/04/2018 Angela Merkel

Sur l'Europe, "Macron et Merkel rentrent dans le dur"

Dans la presse, ce jeudi 19 avril, la rencontre entre Emmanuel Macron et Angela Merkel à Berlin, l'appel à la grève générale lancé en France par la CGT, la guerre du "free...

En savoir plus

18/04/2018 Journalisme

Forbidden Stories : "Pour que le travail de Daphne Caruana Galizia ne soit pas perdu"

Dans cette seconde revue de presse du mercredi 18 avril, le collectif Forbidden Stories reprend les enquêtes de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia, tuée il y a six...

En savoir plus