Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : la CPI annonce l'ouverture d'un examen préliminaire

En savoir plus

TECH 24

Sex-tech : les technologies de l'intime

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses de la Fashion Week parisienne

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 13/03/2014

"Couac, couac, couac"

© France 24

Presse française, Jeudi 13 mars 2014. Au menu de cette revue de presse, la mise en cause de Christiane Taubira dans l’affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy. La droite demande sa démission. Manuel Valls continue de nier, Nicolas Sarkozy se tait. Ses ennuis judiciaires sont loin d’être finis.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, l’indignation de la droite après les déclarations contradictoires de Jean-Marc Ayrault, de Christiane Taubira et de Manuel Valls sur les écoutes de Nicolas Sarkozy.
 
L’UMP demande la démission de la garde des Sceaux, et le Figaro dénonce un «mensonge d’Etat»: «dans quel autre pays… pourrait-on mentir aussi éhontément?», s’étrangle le journal, en évoquant, pêle-mêle, la «crédibilité en ruine au sommet de l’Etat», «la démonstration de l’amateurisme» de la gauche, et une affaire «qui renvoie le gouvernement au souvenir désastreux de l’affaire Cahuzac», bref, un «abonnement aux couacs».
 
«Et puis couac encore», lance 20 minutes, en parlant lui aussi d’«un nouveau cafouillage au sommet de l’Etat».
 
Valls, Ayrault, Taubira: «Qui ment ?» s’interroge l’Opinion, également que la ministre de la Justice «doit partir». Christiane Taubira a, on le rappelle, ajouté à la confusion, hier, en brandissant un document qui révèle, en réalité, sa mise au courant.
 
Manuel Valls, lui, continue de dire qu’il n’était au courant de rien. Le Figaro s’interroge sur la pertinence de cette stratégie du «déni». ««L'homme le mieux informé de France» ne serait pas devenu la dernière roue du carrosse judiciaire?».
 
Nicolas Sarkozy, lui, continue de se taire, mais ne perd pas une miette de la polémique. Le Figaro, toujours, explique que le «retournement inattendu de l’accusation contre le gouvernement a allégé l’ambiance autour de (lui)». «Tel est pris qui croyait prendre», dit son entourage.
 
Ce retournement est d’autant plus inattendu que la mise au courant de la garde des sceaux n’a rien de surprenant, comme le montre très bien cette infographie du site du Figaro: la procédure habituelle a, a priori, été entièrement respectée.
 
La «gaffe» de Christiane Taubira dessert son camp et sert peut-être la droite, mais celle-ci « n’en a pas fini avec (les affaires) pour autant», rappelle Libération, qui explique qu’il ne faut pas oublier l’origine de tout ce remue-ménage: «un scandale gravissime de corruption de magistrat impliquant un ancien président».
 
Le magistrat en question, Gilbert Azibert, haut magistrat de la cour de cassation, est présenté par l’Express comme un homme très en cour, un ancien du cabinet de Rachida Dati, avec laquelle il se serait entendu à merveille.
 
Face à lui, Serge Tournaire, juge d’instruction au pôle financier de Paris. C’est lui qui instruit les affaires Tapie et Dassault et a ordonné les écoutes de Nicolas Sarkozy. Un magistrat décrit par ses connaissances pour le Monde comme un homme «déconnecté de toute volonté de plaire à la galerie».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

30/09/2016 Jérusalem

"Peres, entre hommages et critiques"

Une revue de presse internationale entièrement consacrée, vendredi 30 septembre, aux obsèques de Shimon Peres.

En savoir plus

30/09/2016 Attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray

"Y a-t-il un pirate dans la voiture?"

Dans cette revue de presse française du vendredi 30 septembre : une "humble lumière" avec la réouverture de l'église Saint-Étienne-du-Rouvray, Sarkozy et Hollande qui voyagent...

En savoir plus

29/09/2016 Revue de presse française

"La réconciliation est une œuvre de persévérance"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 29 septembre, la disparition de Shimon Pérès, l’accord conclu entre le gouvernement et les FARC en Colombie, la perspective d’un...

En savoir plus

29/09/2016 Revue de presse internationale

"Alep : bombardements russes, coups de menton américains"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 29 septembre, le bombardement par le régime syrien, appuyé par l’armée russe, de deux hôpitaux d’Alep, le vote du Congrès...

En savoir plus

28/09/2016 Revue de presse internationale

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 28 septembre, la mort de l’ancien président israélien et prix Nobel de la paix Shimon Peres, et de nouvelles analyses...

En savoir plus