Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Afrique

Sur FRANCE 24 : l'ex- Premier ministre libyen dénonce l'illégalité de son renvoi

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/03/2014

Dans un entretien exclusif accordé à FRANCE 24, l'ex-Premier ministre libyen Ali Zeidan, destitué le 11 mars par le Parlement, a dénoncé la "falsification" du vote de défiance ayant conduit à son limogeage.

L'ex- Premier ministre libyen Ali Zeidan, destitué le 11 mars par le Congrès général national (CGN, Parlement), où des blocs islamistes tentaient depuis des mois de faire tomber son gouvernement, a accordé un entretien exclusif à FRANCE 24, jeudi 13 mars, depuis un lieu qu’il a souhaité garder secret.

Il a vivement contesté la validité du vote du Parlement qui l'a écarté du pouvoir puisque, selon lui, seulement 113 députés ont voté en faveur de son limogeage, bien en deçà des 120 voix nécessaires pour lui retirer la confiance.

Interrogé sur un éventuel retour en Libye, il a déclaré qu’il reviendra en Libye, "mais pas en tant que Premier ministre, vu la situation actuelle, et tant que ce Parlement sera en fonction".

Mercredi, le procureur général avait émis une interdiction de voyage concernant Ali Zeidan, visé par une enquête pour corruption. "Je défie quiconque de chercher la moindre trace de corruption de mon gouvernement", a-t-il déclaré sur l'antenne de FRANCE 24. 

À la question de savoir si sa vie est menacée en Libye, il a répliqué que "la vie de chaque Libyen est en danger tant qu’il y aura des miliciens et des armes en circulation dans les rues".

Première publication : 13/03/2014

  • LIBYE

    Tripoli menace de couler un tanker pétrolier nord-coréen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)