Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

FOCUS

Afrique du Sud : les abandons de bébés en hausse, les adoptions en baisse

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

LE DÉBAT

Armée française : le premier accroc d'Emmanuel Macron ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Armée française : le premier accroc d'Emmanuel Macron ? (partie 1)

En savoir plus

SPORT

Ligue des champions : le PSG en quarts de finale, "c'était le minimum souhaité"

© AFP | L'attaquant du PSG, Zlatan Ibrahimovic

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 13/03/2014

Le Paris Saint-Germain retrouve les quarts de finale de la Ligue des champions après avoir éliminé le Bayer Leverkusen. La saison dernière, les Parisiens s’étaient fait sortir par Barcelone. Cette année, le PSG veut aller encore plus loin.

Cela va devenir une habitude. Le PSG vient de se hisser en quarts de finale de la Ligue des champions pour la deuxième année consécutive, une première dans l'histoire du club. Après la claque infligée au club allemand du Bayer Leverkusen à l'aller (4-0), il n'y avait pas vraiment de suspense mercredi soir au Parc des Princes. Sur leur pelouse, les hommes de Laurent Blanc se sont imposés sans briller 2 buts à 1 grâce à des réalisations de Marquinhos (13e) et de Lavezzi (53e) contre un but de Sam (6e).

“On a gagné, mais la manière, ça a été dur”, a concédé le technicien parisien en conférence de presse. “On avait pourtant bien préparé ce match, on est allé au vert comme on le fait d'habitude et on n'a rien changé à notre préparation. Mais on a fait un début de match médiocre, il faut le dire. Après leur but, on s'est un peu réveillé, mais Paris n'a pas fait un grand match ce soir. J'attendais un peu plus. Mais l'essentiel est acquis, la qualification et la victoire.”

Des propos qui font écho à ceux de son président Nasser al-Khelaïfi, qui s’est dit "très fier du travail accompli et de l'équipe.”

"Les choses sérieuses vont commencer"

“On est en quarts de finale, c'était le minimum souhaité. On va essayer d'aller plus loin." Pour cela il faudra que le tirage au sort des quarts de finale de la Ligue des champions effectué le 21 mars prochain soit plus clément que celui de la saison dernière. En effet, les Parisiens avaient tiré le gros lot avec Barcelone et un match retour au Camp Nou. Difficile de faire pire à l’époque.

“Les choses sérieuses vont commencer”, a expliqué Laurent Blanc. "On a une fin de saison qui peut devenir très excitante. On est d'abord heureux et satisfait, mais il reste des choses à faire. On n'a rien gagné. On est en passe de faire une très bonne saison mais, au bout, ce sont les trophées qui comptent. Le tirage au sort sera un moment important. On va l'attendre. Il y a des équipes qui ont une légitimité en Ligue des champions que l'on n'a pas. Mais depuis l'année dernière, la considération pour Paris augmente".

Ce que ne contredira pas son capitaine Thiago Silva. “On démontre qu'on a notre place parmi les grands d'Europe. On a les grands joueurs qui nous permettent de faire la différence”, a confié le défenseur brésilien à l’issue de la rencontre. “Pour les quarts, je n'ai pas de préférence, tous les clubs qui y seront sont de grandes équipes. Et elles seront plus fortes que notre adversaire de ce soir".

Avec AFP

Première publication : 13/03/2014

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : Barcelone et le PSG en quarts de finale sans trembler

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : le Bayern et l'Atletico filent en quarts de finale

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Cristiano Ronaldo plus riche que Lionel Messi et Samuel Eto’o

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)