Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Ahmed Abba condamné à 10 ans de prison

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Présidentielle 2017 : le soutien à Emmanuel Macron divise

En savoir plus

FOCUS

Kenya : quand la sécheresse entraîne la violence

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Un an après, A'salfo rend hommage à Papa Wemba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Battre le FN ne suffit pas"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Pen - Macron : deux programmes économiques que tout oppose

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Présidentielle : le choc de deux France"

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un an après les attentats, une Belgique meurtrie

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

La Belgique, au cœur de l’Europe sans états d’âme?

En savoir plus

Afrique

Centrafrique : la France appelle l’UE à respecter ses engagements

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/03/2014

Les ministres français de la Défense et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian et Laurent Fabius, ont estimé, vendredi, que les Vingt-huit n’avaient pas fourni suffisamment d’effectifs pour le lancement de la mission européenne en Centrafrique.

Alors que le lancement de la mission européenne en Centrafrique est prévu pour la semaine prochaine, la France a jugé, vendredi, que celui-ci pourrait être reporté car "le compte n'y est pas" en ce qui concerne les effectifs.

"L'Union européenne s'était engagée le 10 février à déployer une opération militaire en soutien aux efforts internationaux pour stabiliser la République centrafricaine", ont expliqué les ministres français de la Défense Jean-Yves Le Drian et des Affaires étrangères Laurent Fabius, dans une déclaration commune.

"À ce jour, en dépit des contributions annoncées par quelques États européens, force est de constater que le compte n'y est pas [...]. Si un effort supplémentaire n'est pas réalisé très rapidement, il ne sera pas possible de lancer, comme prévu, cette opération indispensable la semaine prochaine", ont regretté les deux ministres.

"L'UE doit assumer ses responsabilités en matière de sécurité internationale. La France appelle vigoureusement ses partenaires à s'en donner les moyens", ont-ils martelé.

L'objectif de l'Union européenne est de déployer un bataillon de près d'un millier de militaires en Centrafrique, en appui aux forces françaises (2 000 soldats) et africaines (6 000).

Depuis maintenant un an, la Centrafrique est en proie au chaos, dévastée par des violences confessionnelles.

Avec AFP

 

Première publication : 14/03/2014

  • CENTRAFRIQUE

    L'ONU recommande de déployer 11 820 Casques bleus en Centrafrique

    En savoir plus

  • MUSIQUE

    "En Centrafrique, il n'y a pas que la guerre !"

    En savoir plus

  • Le journal de l'Afrique

    Tchad : le sort dramatique des réfugiés venus de Centrafrique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)