Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

FOCUS

Israël : Tsahal face aux minorités de la société israélienne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guillaume Foliot, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le scandale irlandais"

En savoir plus

  • Reprise des hostilités à Gaza, Israël rappelle ses négociateurs au Caire

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

  • Le bilan d'Ebola s'alourdit encore en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

SPORT

Nicolas Anelka annonce la résiliation de son contrat avec WBA

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/03/2014

L’attaquant français, qui se trouve au cœur d’une polémique depuis le mois de décembre pour avoir exécuté une "quenelle", geste controversé, pendant un match, a annoncé sur Facebook qu'il mettait fin au contrat le liant avec West Bromwich Albion.

L’ex-international français Nicolas Anelka, qui avait écopé d’une suspension de cinq matchs de Premier League pour avoir effectué une "quenelle", fin décembre, a annoncé, vendredi 14 mars, sur les réseaux sociaux qu’il résiliait "dès à présent" son contrat avec le club londonien de West Bromwich Albion.

"Suite aux entretiens entre le club et moi, des propositions m'ont été faites pour que je réintègre le groupe sous certaines conditions que je ne peux pas accepter. Souhaitant garder mon intégrité, j'ai donc pris la décision de me libérer et de mettre fin au contrat me liant avec West Bromwich Albion jusqu'en 2014, et ce dès à présent", écrit le joueur sur Twitter et Facebook.

Licenciement en bonne et due forme

Après avoir d'abord réagi a minima, dans la soirée de vendredi, en qualifiant de "non professionnelle" l'attitude de Nicolas Anelka, le club anglais a ensuite publié un communiqué dans la nuit de vendredi à samedi dans lequel il met lui même fin, dans les règles, à son contrat avec l'ancien attaquant international français. "La supposée fin de contrat en Premier League de Nicolas Anelka ce soir via les réseaux sociaux est invalide car elle n'a pas été faite dans le cadre juridique normal", énonce le communiqué des Hawthorns.

"Considérant que l'attitude de Nicolas Anelka le 28 décembre, couplée à cette supposée fin de contrat via les réseaux sociaux, constitue un mauvais comportement caractérisé, le club a en conséquence décidé de lui écrire afin de lui signifier son licenciement avec préavis de 14 jours, tel que requis par les termes de son contrat", ajoute le club.

Une "dédicace" anti-système

L'attaquant français de 34 ans avait célébré un but contre West Ham en décembre en exécutant une "quenelle", un geste considéré par certains comme antisémite, et avait été condamné le 27 février à cinq matches de suspension et une amende de 80 000 livres (97 000 euros) par une commission indépendante de la Fédération anglaise (FA).

Depuis le début de l'affaire, Anelka a toujours plaidé non coupable, expliquant ce geste comme une "dédicace" anti-système à son ami Dieudonné, l'humoriste polémiste français qui en est l'inventeur.

L’"enfant terrible du football français" était arrivé en juillet 2013 à WBA. Sa carrière a été jalonnée de nombreuses polémiques, à l’image des propos injurieux qu’il avait tenus au sélectionneur français Raymond Domenech lors du Mondial-2010. Anelka n’avait inscrit que 2 buts en 12 rencontres de Premier League.

Avec AFP

Première publication : 14/03/2014

  • FOOTBALL

    Nicolas Anelka, puni pour sa "quenelle", est suspendu pour cinq matchs

    En savoir plus

  • ANGLETERRE

    Avec sa "quenelle", Anelka fait perdre un sponsor à son club

    En savoir plus

  • FRANCE

    La "quenelle" d’Anelka : une provocation "choquante et écœurante"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)