Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Netanyahou à Washington : une visite controversée

En savoir plus

SUR LE NET

La police de Los Angeles accusée d'avoir tué un sans-abri

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les milliardaires, toujours plus nombreux

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le show Netanyahou"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, bonne et mauvaise élève"

En savoir plus

Moyen-Orient

Attentat meurtrier au Liban, près de la frontière syrienne

© AFP / Armée libanaise (archive).

Vidéo par Selim EL MEDDEB

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/03/2014

L’explosion d’une voiture piégée, dimanche soir, a provoqué la mort d’au moins quatre personnes dans la plaine de la Bekaa, un bastion du Hezbollah chiite situé près de la frontière syrienne.

Au moins quatre personnes ont été tuées dans un attentat à la voiture piégée, dimanche soir, dans un fief du Hezbollah chiite de l'est du Liban, près de la frontière syrienne, a indiqué une source au sein des services de sécurité libanais.

"L'attaque a été menée par un kamikaze. Des membres du Hezbollah ont vu qu'il était sur le point de commettre un attentat, et ils ont tenté d'arrêter le véhicule. C'est alors que l'assaillant a déclenché sa charge", a-t-elle développé.

Les bastions du Hezbollah dans l'est du Liban et la banlieue sud de Beyrouth sont la cible de multiples attaques meurtrières, dont de nombreux attentats-suicides à la voiture piégée, depuis que le puissant mouvement chiite a reconnu envoyer des combattants pour soutenir en Syrie les troupes du régime de Bachar al-Assad contre les rebelles.

Cet attentat intervient quelques heures après la prise, par l'armée gouvernementale syrienne et le Hezbollah libanais, de la ville syrienne de Yabroud, ancien bastion rebelle proche de la frontière.

Le mouvement chiite libanais et les services de sécurité du pays ont à plusieurs reprises estimé que la majorité des voitures piégées utilisées lors d’attentats perpétrés au Liban provenaient de la ville de Yabroud.

Avec AFP
 

Première publication : 16/03/2014

  • SYRIE

    La ville rebelle clé de Yabroud sous contrôle de l’armée syrienne

    En savoir plus

  • Le débat de France 24

    Liban, un pays déstabilisé dans l'attente d'une aide internationale (Partie 1)

    En savoir plus

  • LIBAN

    Au moins trois morts dans un attentat-suicide au nord-est du Liban

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)