Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Attentat meurtrier au Liban, près de la frontière syrienne

© AFP / Armée libanaise (archive).

Vidéo par Selim EL MEDDEB

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/03/2014

L’explosion d’une voiture piégée, dimanche soir, a provoqué la mort d’au moins quatre personnes dans la plaine de la Bekaa, un bastion du Hezbollah chiite situé près de la frontière syrienne.

Au moins quatre personnes ont été tuées dans un attentat à la voiture piégée, dimanche soir, dans un fief du Hezbollah chiite de l'est du Liban, près de la frontière syrienne, a indiqué une source au sein des services de sécurité libanais.

"L'attaque a été menée par un kamikaze. Des membres du Hezbollah ont vu qu'il était sur le point de commettre un attentat, et ils ont tenté d'arrêter le véhicule. C'est alors que l'assaillant a déclenché sa charge", a-t-elle développé.

Les bastions du Hezbollah dans l'est du Liban et la banlieue sud de Beyrouth sont la cible de multiples attaques meurtrières, dont de nombreux attentats-suicides à la voiture piégée, depuis que le puissant mouvement chiite a reconnu envoyer des combattants pour soutenir en Syrie les troupes du régime de Bachar al-Assad contre les rebelles.

Cet attentat intervient quelques heures après la prise, par l'armée gouvernementale syrienne et le Hezbollah libanais, de la ville syrienne de Yabroud, ancien bastion rebelle proche de la frontière.

Le mouvement chiite libanais et les services de sécurité du pays ont à plusieurs reprises estimé que la majorité des voitures piégées utilisées lors d’attentats perpétrés au Liban provenaient de la ville de Yabroud.

Avec AFP
 

Première publication : 16/03/2014

  • SYRIE

    La ville rebelle clé de Yabroud sous contrôle de l’armée syrienne

    En savoir plus

  • Le débat de France 24

    Liban, un pays déstabilisé dans l'attente d'une aide internationale (Partie 1)

    En savoir plus

  • LIBAN

    Au moins trois morts dans un attentat-suicide au nord-est du Liban

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)