Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

LE DÉBAT

Armée française : le premier accroc d'Emmanuel Macron ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Armée française : le premier accroc d'Emmanuel Macron ? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Crise migratoire : en Italie, de plus en plus de mineurs à prendre en charge

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Dunkerque" : Christopher Nolan s'en va-t'en guerre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le 'hand spinner' vu comme une menace" en Russie

En savoir plus

Moyen-Orient

Attentat meurtrier au Liban, près de la frontière syrienne

© AFP / Armée libanaise (archive).

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/03/2014

L’explosion d’une voiture piégée, dimanche soir, a provoqué la mort d’au moins quatre personnes dans la plaine de la Bekaa, un bastion du Hezbollah chiite situé près de la frontière syrienne.

Au moins quatre personnes ont été tuées dans un attentat à la voiture piégée, dimanche soir, dans un fief du Hezbollah chiite de l'est du Liban, près de la frontière syrienne, a indiqué une source au sein des services de sécurité libanais.

"L'attaque a été menée par un kamikaze. Des membres du Hezbollah ont vu qu'il était sur le point de commettre un attentat, et ils ont tenté d'arrêter le véhicule. C'est alors que l'assaillant a déclenché sa charge", a-t-elle développé.

Les bastions du Hezbollah dans l'est du Liban et la banlieue sud de Beyrouth sont la cible de multiples attaques meurtrières, dont de nombreux attentats-suicides à la voiture piégée, depuis que le puissant mouvement chiite a reconnu envoyer des combattants pour soutenir en Syrie les troupes du régime de Bachar al-Assad contre les rebelles.

Cet attentat intervient quelques heures après la prise, par l'armée gouvernementale syrienne et le Hezbollah libanais, de la ville syrienne de Yabroud, ancien bastion rebelle proche de la frontière.

Le mouvement chiite libanais et les services de sécurité du pays ont à plusieurs reprises estimé que la majorité des voitures piégées utilisées lors d’attentats perpétrés au Liban provenaient de la ville de Yabroud.

Avec AFP
 

Première publication : 16/03/2014

  • SYRIE

    La ville rebelle clé de Yabroud sous contrôle de l’armée syrienne

    En savoir plus

  • Le débat de France 24

    Liban, un pays déstabilisé dans l'attente d'une aide internationale (Partie 1)

    En savoir plus

  • LIBAN

    Au moins trois morts dans un attentat-suicide au nord-est du Liban

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)