Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • En direct : des dizaines de Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

FRANCE

Mediapart : Sarkozy et son avocat ont tenté d'entraver le cours de la justice

© AFP

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/03/2014

Mediapart a dévoilé mardi des extraits de conversations privées entre Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog. Selon le site d'information, les écoutes judiciaires confirment les soupçons de trafic d'influence dans plusieurs dossiers.

Des extraits de conversations échangées entre Nicolas Sarkozy et son avocat, Thierry Herzog, ont été dévoilés mardi 18 mars par Mediapart. Selon le site d’information, ces écoutes enregistrées par la justice sur le téléphone confidentiel de l’ancien président français confirment les soupçons de trafic d’influence.

Le site avance que "du 28 janvier au 11 février 2014, Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog ont tenté d’entraver méthodiquement le cours de la justice dans l’affaire des financements libyens et celle de ses agendas présidentiels saisis dans le dossier Bettencourt".

Vidéo : sur FRANCE 24, le journaliste de Médiapart, Fabrice Arfi

Ces "bâtards de Bordeaux"

Nicolas Sarkozy veut faire interdire l'utilisation des agendas saisis dans l’affaire Bettencourt pour d'autres enquêtes qui le visent, notamment l'affaire des financements libyens. Pour ce faire, il a besoin que la Cour de cassation invalide les actes d'instruction de l'affaire Bettencourt qui l'utilisent. En cas d'annulation, toutes les mentions relatives aux agendas dans le dossier devront être supprimées dans le dossier Bettencourt. "Ce qui va faire du boulot à ces bâtards de Bordeaux", lâche M. Herzog dans une des conversations rapportées par Mediapart.

C'est auprès de Gilbert Azibert, haut magistrat à la Cour de cassation, que les deux hommes obtenaient des informations sur cette procédure de demande d'annulation. Et il avait la mission de rencontrer les magistrats chargés de trancher. Le 5 février, M. Herzog relate une conversation avec le juge, qui vient de parler à l'un des conseillers de la Cour chargé de statuer pour "bien lui expliquer" la situation.

En échange, Nicolas Sarkozy "se dit prêt à aider" le magistrat pour obtenir un poste de conseiller d'État à Monaco, comme le quotidien "Le Monde" l’avait révélé dans son article révélé le 7 mars dernier.

De fausses conversations de "Paul Bismuth"

Le 11 mars, les magistrats décident finalement de valider l'intégralité de la procédure. Les agendas restent dans les mains de la justice.

Les révélations de Mediapart font également état de mise en scènes destinées à tromper la vigilance des enquêteurs. Se sachant écoutés sur leurs lignes officielles, mais pas sur leurs lignes confidentielles, Sarkozy et Herzog montent de fausses conversations. "L'ancien chef de l'État français demande à son avocat de l'appeler sur sa ligne officielle pour “qu'on ait l'impression d'avoir une conversation”, avance Mediapart.

* Cliquez ici pour lire l'article de Médiapart dans son intégralité (article mis gratuitement à disposition par Médiapart)

 

Première publication : 18/03/2014

  • FRANCE

    Écoutes de Sarkozy : Taubira sous pression contre-attaque avec humour

    En savoir plus

  • REVUE DE PRESSE

    Écoutes de Sarkozy : "La faute de Taubira, du pain béni pour l'UMP"

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Écoutes de Sarkozy : le gouvernement dans l'embarras

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)