Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Afrique

Vidéo : la renaissance des mausolées de Tombouctou

© Capture d'écran FRANCE 24

Vidéo par Nicolas FRÉBAULT , François RIHOUAY

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/03/2014

Les travaux de reconstruction des mausolées et des mosquées de Tombouctou ont commencé. Ces monuments classés au patrimoine mondial de l’Unesco avaient été détruits par des groupes armés au cours de l’occupation du nord du Mali en 2012.

Tombouctou renaît de ses cendres. Les habitants de la cité historique malienne ont commencé les travaux de reconstruction des mausolées, classés au patrimoine mondial de l'Unesco, endommagés au cours de l’occupation du nord et du centre du Mali par des groupes armés en juillet 2012.

"Nous allons reconstruire les mausolées, réhabiliter les mosquées, à Gao et à Tombouctou, et les bibliothèques des manuscrits", a déclaré à FRANCE 24 Lazare Eloundou, chef du bureau Unesco au Mali.

En 2012, il a suffi de quelques heures seulement pour que les djihadistes balayent 600 ans d’histoire. À coup de pioche et de burins, les islamistes d’Ansar Dine avaient détruit les mausolées de la grande mosquée Djingareyber, édifice majeur de Tombouctou où les grandes familles soufies se rendaient en pèlerinage. Dénonçant l’idolâtrie de ces lieux saints musulmans, les islamistes ont ravagé, selon l’Unesco, 14 des 16 mausolées de la cité ancienne.

"Une renaissance pour Tombouctou"

Mais aujourd’hui, la page de l’obscurantisme se tourne. Maintenant que ces groupes armés ont été chassés par l'intervention française au Mali, l'Unesco et les autorités maliennes ont lancé les travaux de reconstruction de ce patrimoine précieux. Trois prestigieuses mosquées et 14 mausolées seront remis sur pied.

"On a vu la destruction et nous assistons maintenant à la reconstruction. C'est un grand jour. Pour nous, c'est vraiment une renaissance pour Tombouctou", témoigne Abderrahmane Ben Essayouti, l’imam de la grande mosquée.

Estimé à 11 millions d’euros, le projet est financé principalement par la France, l'Union européenne, la Norvège et la Suisse. La coordination du plan d'action est pilotée par le ministère malien de la Culture, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et l'Unesco, appuyés par la Minusma (mission des Nations unies au Mali).

Les manuscrits de Tombouctou, trésor national

Les bibliothèques qui abritent les précieux manuscrits de la ville seront également réhabilitées. Plus de 350 000 manuscrits ont pu été sauvés au nez et à la barbe des extrêmistes pour être cachés à Bamako. Les djihadistes sont tout de même parvenus à en brûler 4 200.

Aujourd'hui, cette masse considérable de documents est stockée dans une dizaine de maisons et ils se font discrets pour ne pas tenter d'éventuels trafiquants. Le centre de recherche et de documentation Ahmed Baba, qui détenait les précieux documents, devra patienter plusieurs mois avant de les récupérer. L'Unesco et les autorités maliennes souhaitent commencer à les rapatrier avant l'été 2014.

Tombouctou n'est pas la seule ville concernée. À Gao, le tombeau des Askia et le site archéologique de Gao Saneye, seront eux aussi réhabilités.

 

Première publication : 18/03/2014

  • MALI

    Les célèbres manuscrits de Tombouctou ont échappé à la destruction

    En savoir plus

  • MALI

    La bannière d'Ansar Dine flotte désormais sur tout le Nord-Mali

    En savoir plus

  • MALI

    Ansar Dine détruit les mausolées de la grande mosquée de Tombouctou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)