Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Israël : les dirigeants "ont de nouveau ignoré les signes avant-coureurs de violences"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Conférence mondiale sur le sida : Washington appelé à maintenir son aide financière

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Conférence mondiale sur le sida : "Un sommet de la recherche à Paris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Jeux de la Francophonie : quelque 4 000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Venezuela : la fin du chavisme ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Russie, immigration, Obamacare : six mois de Trump, un président désavoué ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 19/03/2014

"Bâtards"

© France 24

Presse française, Mercredi 19 mars 2014. Au menu de cette revue de presse, les précisions de Médiapart sur le contenu des écoutes de Nicolas Sarkozy, la multiplication des affaires à droite, des pronostics de remaniement à gauche, et les économies à l’école.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, les révélations de Médiapart sur les écoutes de Nicolas Sarkozy.
 
Médiapart dit avoir eu accès aux transcriptions d’écoutes sur la ligne téléphonique ouverte sous une fausse identité par l’ancien président, pour ses conversations avec son avocat, avec lequel il se serait mis d’accord pour récompenser Gilbert Azibert. Ce haut magistrat de la Cour de cassation est soupçonné de les avoir renseignés sur le travail de ses collègues. D’après les échanges entre Sarkozy et son avocat, le premier aurait aussi été informé que les juges envisageaient de perquisitionner son bureau dans l’affaire du financement libyen de sa campagne de 2007, ce qui fait planer le soupçon de l’existence d’une taupe au sein de l’appareil d’Etat.
 
Les révélations de Médiapart font la Une de Libération, qui évoque un «complot» de Nicolas Sarkozy «contre la justice». Libé «interloqué» par ces révélations, «et par les insultes faites aux juges - «ces bâtards de Bordeaux»», comme les appelle Me Herzog. «D’un coup, les fausses polémiques orchestrées toute la semaine dernière par l’UMP semblent bien dérisoires».
 
Libération revient aussi sur l’audition aujourd’hui de Christine Lagarde par la Cour de justice de la République, pour son rôle joué dans l’arbitrage en faveur de Bernard Tapie– un arbitrage dans lequel Nicolas Sarkozy est soupçonné d’être intervenu.
 
Ces révélations tombent mal pour la droite, à 4 jours des municipales. D’autant que l’ancien président n’est pas le seul à se retrouver dans le collimateur. Michèle Alliot-Marie est actuellement mise en cause dans une enquête pour abus de confiance. Son domicile a été perquisitionné hier, selon Libération.
 
Pas étonnant, dans ce contexte, que l’UMP ait décidé de mettre ses rivalités internes en sourdine, au moins jusqu’aux européennes, rapporte le Figaro.
A gauche, les municipales approchant, les pronostics sur un possible remaniement se multiplient. Le Monde évoque une «tentation du statu quo» à l’Elysée, où le maintien de Jean-Marc Ayrault et un simple «ajustement» seraient envisagés.
 
Qui choisir pour poursuivre les chantiers déjà lancés, et notamment la réduction des déficits de 50 milliards? Pierre Moscovici estime dans le Figaro qu’il ne serait pas opportun de le remplacer.
 
Quant à son collègue du Budget, Bernard Cazeneuve, il serait «devenu un homme clef pour François Hollande», d’après les Echos.
 
A la gauche de la gauche, on ne croit pas à la volonté affichée de préserver l’Education nationale. Pour l’Humanité, «le changement de cap élyséen» ne va pas épargner l’enseignement public. Quant au journal la Croix il pointe «le grand écart» du coût des études, et rappelle que le choix des filières reste lié aux capacités financières des parents.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/07/2017 Jérusalem

Israël : les dirigeants "ont de nouveau ignoré les signes avant-coureurs de violences"

Dans la revue de presse internationale : en pleine flambée de violences au Proche-Orient, les États-Unis envoient un émissaire à Jérusalem ; le procès d'un journal d'opposition...

En savoir plus

24/07/2017 Sida

Conférence mondiale sur le sida : "Un sommet de la recherche à Paris"

Dans la revue de presse française de ce lundi 324 juillet : près de 6 000 scientifiques réunis à Paris pour parler des avancées de la recherche sur le sida, la baisse dans les...

En savoir plus

21/07/2017 Revue de presse internationale

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

Au menu de la revue de presse internationale vendredi, les réactions dans la presse américaine à l'interview de Donald Trump dans le New York Times. Un président américain dont...

En savoir plus

21/07/2017 Revue de presse française

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

Au menu de la presse française vendredi, l'état de grâce d'Emmanuel Macron fragilisé par le "psychodrame Villiers" et menacé par les projets de loi bientôt en discussion à...

En savoir plus

20/07/2017 États-Unis

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

Au menu de cette revue de presse internationale du jeudi 20 juillet : les révélations du Washington Post sur les changements de stratégie de l'administration Trump en Syrie, mais...

En savoir plus