Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au gabon, retour au calme mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Mondial de l'auto : un salon en perte de vitesse ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Clinton - Trump : un premier face-à-face décisif

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Synapson, révélation de la scène électro tricolore

En savoir plus

L'ENTRETIEN

IBK : "Pas de troubles dans le nord du Mali mais des difficultés à Kidal"

En savoir plus

FOCUS

Percée d'Haftar : France 24 filme la déroute d'une milice libyenne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Turquie furieuse après la dégradation de sa note souveraine.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"À Alep, la barbarie"

En savoir plus

Moyen-Orient

Un mort dans un raid israélien en Syrie

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/03/2014

L'armée israélienne a mené, mercredi, un raid contre des positions militaires syriennes quelques heures après une explosion qui a blessé quatre de ses soldats dans le Golan. Une personne est morte et sept autres blessées.

Israël a bombardé, mercredi 19 mars, plusieurs sites militaires syriens en représailles à l'explosion d'une bombe artisanale, qui a blessé quatre de ses militaires, la veille, sur le plateau du Golan, au nord-est d’Israël, à la frontière syrienne. L'armée de Bachar al-Assad fait état d'un mort et sept blessés.

"Tsahal a ciblé plusieurs positions militaires syriennes qui ont servi à mener l'attaque contre les soldats de Tsahal hier", a indiqué l'armée dans un communiqué, précisant que le raid aérien avait touché une infrastructure d'entraînement de l'armée syrienne, des quartiers généraux militaires et des batteries militaires.

Bien que certaines zones de la partie syrienne du plateau soient contrôlées par la rébellion, Israël a imputé la responsabilité de l'explosion au gouvernement de Damas.

Israël a, ainsi, mis en garde le régime du président syrien Bachar al-Assad contre toute aide qu'il pourrait apporter aux ennemis d'Israël. "Nous considérons que le régime d'Assad est responsable de ce qui se passe sur son territoire et s'il continue à coopérer avec les agents terroristes qui cherchent à nuire à l'État d'Israël, il paiera un prix élevé", a déclaré le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon dans un communiqué.

Le plus grave incident depuis 2011

Les quatre soldats israéliens ont été blessés alors qu'ils patrouillaient sur la ligne séparant le territoire capturé par Israël à la Syrie lors de la Guerre des Six Jours en 1967 et annexé par la suite - une annexion non reconnue par la communauté internationale.

Du point de vue de l'armée israélienne, il s'agit du plus grave incident depuis le début du soulèvement contre Bachar al-Assad il y a plus de trois ans, en mars 2011.

Position géographique du Golan

View Larger Map

Avec AFP et Reuters

Première publication : 19/03/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Explosion sur le Golan : Israël promet de réagir "avec force"

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Gaza : les groupes armés palestiniens annoncent une trêve avec Israël

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Israël cible "29 sites terroristes" à Gaza après des tirs de roquettes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)