Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Economie

Kerviel ira bien en prison mais ne paiera pas de dommages et intérêts

© AFP

Vidéo par Florence THOMAZEAU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/03/2014

La Cour de cassation a confirmé, mercredi, la condamnation à cinq ans de prison, dont trois ferme, de l'ex-trader de la Société générale Jérôme Kerviel. Mais elle a cassé la décision de la cour d'appel sur le paiement de 4,9 milliards d'euros.

Jérôme Kerviel ne deviendra finalement pas l'homme le plus endetté du monde. Mercredi 19 mars, la Cour de cassation a confirmé la condamnation de l'ancien trader de la Société générale à cinq ans de prison, dont trois ferme, mais a cassé celle qui lui avait infligé des dommages et intérêts record de 4,9 milliards d'euros.

L'homme a été condamné en appel, en octobre 2012, pour abus de confiance, faux et usage de faux et introduction frauduleuse de données dans un système informatique.

En ce qui concerne le volet civil de l'affaire (les dommages et intérêts), la plus haute juridiction a renvoyé le dossier devant la cour d'appel de Versailles. Il s'agira du "procès de la Société générale", a commenté devant la presse Me Patrice Spinosi, un des avocats de l'ancien trader.

"C'est une victoire" pour Jérôme Kerviel, a renchéri son autre conseil, Me David Koubbi, alors que l'avocat de la Société générale, Me Jean Veil, a, lui, considéré que l'ex-trader avait "perdu son procès".

Au sujet de sa condamnation à de la prison, a expliqué Me Spinosi, "la peine est aujourd'hui exécutoire, nous allons prendre attache au plus tôt avec le parquet" pour savoir quand et comment Jérôme Kerviel, 37 ans, devra purger sa peine.

Plus de six ans après les faits, Jérôme Kerviel, accusé par la banque de lui avoir fait perdre près de 5 milliards d'euros en 2008, continue à clamer son innocence et à reprocher à son ancien employeur d'avoir menti sur ses propres responsabilités dans l'affaire.

Mercredi, il était absent au prononcé de la décision de la Cour de cassation. Depuis près d'un mois, Kerviel a entrepris une marche depuis Rome, après une rencontre avec le pape. La veille de la décision, il avait confié à l'AFP qu'il ne réagirait pas face à la presse.

Avec AFP

Première publication : 19/03/2014

  • JUSTICE

    Jérôme Kerviel attaque la Société Générale aux prud'hommes

    En savoir plus

  • FRANCE

    Condamné à trois ans de prison ferme, Jérôme Kerviel se pourvoit en cassation

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    "Les Inrockuptibles" dans le collimateur de Jérôme Kerviel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)