Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

EUROPE

Des enregistrements accusent Turkish Airlines d’avoir livré des armes au Nigeria

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/03/2014

D’après des écoutes téléphoniques diffusées sur Internet, Turkish Airlines aurait livré des armes à des groupes inconnus, au Nigeria. La compagnie aérienne dément formellement.

La rumeur provient de YouTube. Selon un enregistrement téléphonique diffusé, mardi 18 mars, sur la plateforme vidéo, Turkish Airlines (THY) aurait livré des armes à des groupes inconnus au Nigeria, pays touché par des attaques meurtrières du groupe islamiste Boko Haram.

Sur l’enregistrement, un responsable de la compagnie aérienne, Mehmet Karatas, confie à Mustafa Varank, l'un des conseillers du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, qu'il se sent coupable concernant la livraison d'armes au Nigeria par THY. "Je ne sais pas si ces (armes) vont tuer des musulmans ou des chrétiens. Je me sens coupable", aurait-il déclaré.

La secte Boko Haram, qui revendique la création d'un État islamique dans le nord du Nigeria, a, depuis quatre ans, mené de très nombreuses attaques dans cette région, majoritairement musulmane, et pris en otages des ressortissants occidentaux.

Turkish Airlines dément son implication

La compagnie, de son côté, a démenti la rumeur, dès mercredi, par la voie d’un communiqué : "Aucune livraison d'armes depuis la Turquie ou un autre pays n'a été effectuée dans le pays en question." THY a également précisé qu'elle ne procédait à aucune livraison d'armes, "conformément à sa politique d'entreprise", dans "les pays sous sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU ou ceux où il y a vacance du pouvoir et d'autres sources de conflits".

Détenue à 49 % par l'État turc, Turkish Airlines affiche depuis des années une forte progression, qui en a fait l'un des acteurs importants du transport aérien mondial.

D’autres enregistrements compromettants

Ces dernières semaines, YouTube a diffusé de nombreuses conversations téléphoniques piratées de l’exécutif, qui ont mis le présient Erdogan directement en cause dans le vaste scandale de corruption qui éclabousse actuellement son entourage. Ce dernier enregistrement constitue ainsi un nouveau coup porté contre lui, à un peu plus d'une semaine des élections municipales, le 30 mars.

Mais le chef du gouvernement islamo-conservateur a dénoncé la plupart de ces enregistrements comme des faux, accusant ses ex-alliés de la confrérie du prédicateur musulman Fethullah Gülen d'être à l'origine de ces "montages" et des accusations, dans le cadre d'une "conjuration" destinée à provoquer sa chute.

Avec AFP

Première publication : 19/03/2014

  • TURQUIE

    Corruption : Erdogan de nouveau mis en cause sur YouTube

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Erdogan menace d'interdire Facebook et YouTube

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Turquie : la mort d'un adolescent ravive la colère des manifestants

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)