Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait pas d'ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

EUROPE

Des enregistrements accusent Turkish Airlines d’avoir livré des armes au Nigeria

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/03/2014

D’après des écoutes téléphoniques diffusées sur Internet, Turkish Airlines aurait livré des armes à des groupes inconnus, au Nigeria. La compagnie aérienne dément formellement.

La rumeur provient de YouTube. Selon un enregistrement téléphonique diffusé, mardi 18 mars, sur la plateforme vidéo, Turkish Airlines (THY) aurait livré des armes à des groupes inconnus au Nigeria, pays touché par des attaques meurtrières du groupe islamiste Boko Haram.

Sur l’enregistrement, un responsable de la compagnie aérienne, Mehmet Karatas, confie à Mustafa Varank, l'un des conseillers du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, qu'il se sent coupable concernant la livraison d'armes au Nigeria par THY. "Je ne sais pas si ces (armes) vont tuer des musulmans ou des chrétiens. Je me sens coupable", aurait-il déclaré.

La secte Boko Haram, qui revendique la création d'un État islamique dans le nord du Nigeria, a, depuis quatre ans, mené de très nombreuses attaques dans cette région, majoritairement musulmane, et pris en otages des ressortissants occidentaux.

Turkish Airlines dément son implication

La compagnie, de son côté, a démenti la rumeur, dès mercredi, par la voie d’un communiqué : "Aucune livraison d'armes depuis la Turquie ou un autre pays n'a été effectuée dans le pays en question." THY a également précisé qu'elle ne procédait à aucune livraison d'armes, "conformément à sa politique d'entreprise", dans "les pays sous sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU ou ceux où il y a vacance du pouvoir et d'autres sources de conflits".

Détenue à 49 % par l'État turc, Turkish Airlines affiche depuis des années une forte progression, qui en a fait l'un des acteurs importants du transport aérien mondial.

D’autres enregistrements compromettants

Ces dernières semaines, YouTube a diffusé de nombreuses conversations téléphoniques piratées de l’exécutif, qui ont mis le présient Erdogan directement en cause dans le vaste scandale de corruption qui éclabousse actuellement son entourage. Ce dernier enregistrement constitue ainsi un nouveau coup porté contre lui, à un peu plus d'une semaine des élections municipales, le 30 mars.

Mais le chef du gouvernement islamo-conservateur a dénoncé la plupart de ces enregistrements comme des faux, accusant ses ex-alliés de la confrérie du prédicateur musulman Fethullah Gülen d'être à l'origine de ces "montages" et des accusations, dans le cadre d'une "conjuration" destinée à provoquer sa chute.

Avec AFP

Première publication : 19/03/2014

  • TURQUIE

    Corruption : Erdogan de nouveau mis en cause sur YouTube

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Erdogan menace d'interdire Facebook et YouTube

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Turquie : la mort d'un adolescent ravive la colère des manifestants

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)