Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Thaïlande : les radars de l'armée ont détecté un appareil non identifié

© AFP | Une réunion d'information pour les familles des passagers, le 19 mars.

Vidéo par Maud ROUBEAUD

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/03/2014

La Thaïlande a affirmé avoir trouvé la trace d’un appareil non identifié sur ses données radar, le jour de la disparition du Boeing de la Malaysia Airlines. Les enquêteurs orientent désormais les recherches vers le sud de l’Océan indien.

Aucune trace de l’avion n’a été trouvée en Chine. Mais la Thaïlande assure avoir repéré un "appareil non identifié" changeant plusieurs fois de direction, en examinant les données radar du moment où le vol MH 370 de la Malaysia Airlines a perdu le contact avec le contrôle aérien, a fait savoir Monthon Suchookorn, un porte-parole de l’armée de l’air.

Samedi 8 mars "à 00h28, six minutes après la disparition du vol MH370, un appareil non identifié volait dans une direction sud-ouest", à l'opposé de la direction prévue du Boeing 777 effectuant la liaison Kuala Lumpur-Pékin, a-t-il déclaré à l'AFP. La dernière transmission du vol MH370 avait été effectuée six minutes avant, entre la côte orientale de la Malaisie et le sud du Vietnam.

"L'appareil est allé plus loin vers le sud vers Kuala Lumpur et le détroit de Malacca, avant de tourner vers le nord" vers la mer Andaman, à l'ouest de la péninsule malaisienne, a expliqué le porte-parole de l’armée de l’air thaïlandaise.

Le signal, qui "n'était pas clair et n'arrêtait pas de s'interrompre", a alors disparu, a-t-il encore indiqué, précisant que les informations avaient été transmises à Kuala Lumpur. Quant à savoir pourquoi cette information n’a pas été rendue publique plus tôt, l’homme a répondu que, dans la mesure où l’appareil n’était pas dans l’espace aérien thaïlandais et n’était pas une menace pour le pays, il n’avait pas retenu l’attention.

Vers le sud de l’Océan indien

Les enquêteurs ont étendu leurs recherches sur un axe nord-sud, de l'Asie centrale au sud de l'océan Indien, dans un périmètre de plus de 2,2 millions de km2, plus vaste que l'Australie. Ils se concentrent désormais sur la zone méridionale de ce périmètre. "L’hypothèse de travail est que [l’avion] a pris la direction du sud et que, par ailleurs, il a poursuivi jusqu’à l’extrémité méridionale de ce corridor", a précisé à l’agence Reuters une source proche de l'enquête.

Cette hypothèse de travail repose sur le fait que les pays inclus dans le "corridor" nord n'ont enregistré aucune présence de l'appareil dans leur espace aérien et n'ont retrouvé aucune trace d'une quelconque épave.

La Chine a fait savoir mercredi qu'elle ne disposait d'aucun élément montrant que l'avion ait pu survoler son territoire.

En revanche, des informations inattendues sont parvenues des Maldives. La police de cet archipel au sud-est au large du Sri Lanka examine les témoignages, rapportés par un site d’actualité locale, selon lesquels des habitants d’une île reculée ont vu "un avion gros porteur volant à basse altitude" le jour de la disparition du Boeing de la Malaysia Arilines.

Les témoins, cités par le site Haveeru, assurent avoir vu un avion blanc avec des bandes rouges se dirigeant vers la pointe sud de l’archipel. "Je n’avais jamais vu un avion voler si bas au-dessus de notre île, raconte un habitant de Kuda Huvadhoo. Nous avons déjà vu des hydravions, mais celui-ci n’en était pas un. Je pouvais même clairement distinguer les portes".

Pour l’heure, les enquêteurs prennent ces informations avec prudence : plusieurs fausses pistes, basées sur des témoignages de personnes affirmant avoir vu l’appareil, ont déjà été explorées au cours des 11 derniers jours. Les Maldives ne font d'ailleurs pas partie des pays concernés par les recherches de l'appareil.

Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 19/03/2014

  • AVION DISPARU

    Malaysia Airlines : la Chine lance des recherches sur son territoire

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Infographie : Où l'appareil du vol MH370 a-t-il pu se poser ?

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Malaysia Airlines : quels sont les scénarios envisagés et leur crédibilité ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)