Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

Asie - pacifique

Thaïlande : les radars de l'armée ont détecté un appareil non identifié

© AFP | Une réunion d'information pour les familles des passagers, le 19 mars.

Vidéo par Maud ROUBEAUD

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/03/2014

La Thaïlande a affirmé avoir trouvé la trace d’un appareil non identifié sur ses données radar, le jour de la disparition du Boeing de la Malaysia Airlines. Les enquêteurs orientent désormais les recherches vers le sud de l’Océan indien.

Aucune trace de l’avion n’a été trouvée en Chine. Mais la Thaïlande assure avoir repéré un "appareil non identifié" changeant plusieurs fois de direction, en examinant les données radar du moment où le vol MH 370 de la Malaysia Airlines a perdu le contact avec le contrôle aérien, a fait savoir Monthon Suchookorn, un porte-parole de l’armée de l’air.

Samedi 8 mars "à 00h28, six minutes après la disparition du vol MH370, un appareil non identifié volait dans une direction sud-ouest", à l'opposé de la direction prévue du Boeing 777 effectuant la liaison Kuala Lumpur-Pékin, a-t-il déclaré à l'AFP. La dernière transmission du vol MH370 avait été effectuée six minutes avant, entre la côte orientale de la Malaisie et le sud du Vietnam.

"L'appareil est allé plus loin vers le sud vers Kuala Lumpur et le détroit de Malacca, avant de tourner vers le nord" vers la mer Andaman, à l'ouest de la péninsule malaisienne, a expliqué le porte-parole de l’armée de l’air thaïlandaise.

Le signal, qui "n'était pas clair et n'arrêtait pas de s'interrompre", a alors disparu, a-t-il encore indiqué, précisant que les informations avaient été transmises à Kuala Lumpur. Quant à savoir pourquoi cette information n’a pas été rendue publique plus tôt, l’homme a répondu que, dans la mesure où l’appareil n’était pas dans l’espace aérien thaïlandais et n’était pas une menace pour le pays, il n’avait pas retenu l’attention.

Vers le sud de l’Océan indien

Les enquêteurs ont étendu leurs recherches sur un axe nord-sud, de l'Asie centrale au sud de l'océan Indien, dans un périmètre de plus de 2,2 millions de km2, plus vaste que l'Australie. Ils se concentrent désormais sur la zone méridionale de ce périmètre. "L’hypothèse de travail est que [l’avion] a pris la direction du sud et que, par ailleurs, il a poursuivi jusqu’à l’extrémité méridionale de ce corridor", a précisé à l’agence Reuters une source proche de l'enquête.

Cette hypothèse de travail repose sur le fait que les pays inclus dans le "corridor" nord n'ont enregistré aucune présence de l'appareil dans leur espace aérien et n'ont retrouvé aucune trace d'une quelconque épave.

La Chine a fait savoir mercredi qu'elle ne disposait d'aucun élément montrant que l'avion ait pu survoler son territoire.

En revanche, des informations inattendues sont parvenues des Maldives. La police de cet archipel au sud-est au large du Sri Lanka examine les témoignages, rapportés par un site d’actualité locale, selon lesquels des habitants d’une île reculée ont vu "un avion gros porteur volant à basse altitude" le jour de la disparition du Boeing de la Malaysia Arilines.

Les témoins, cités par le site Haveeru, assurent avoir vu un avion blanc avec des bandes rouges se dirigeant vers la pointe sud de l’archipel. "Je n’avais jamais vu un avion voler si bas au-dessus de notre île, raconte un habitant de Kuda Huvadhoo. Nous avons déjà vu des hydravions, mais celui-ci n’en était pas un. Je pouvais même clairement distinguer les portes".

Pour l’heure, les enquêteurs prennent ces informations avec prudence : plusieurs fausses pistes, basées sur des témoignages de personnes affirmant avoir vu l’appareil, ont déjà été explorées au cours des 11 derniers jours. Les Maldives ne font d'ailleurs pas partie des pays concernés par les recherches de l'appareil.

Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 19/03/2014

  • AVION DISPARU

    Malaysia Airlines : la Chine lance des recherches sur son territoire

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Infographie : Où l'appareil du vol MH370 a-t-il pu se poser ?

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Malaysia Airlines : quels sont les scénarios envisagés et leur crédibilité ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)