Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : au moins trois Palestiniens tués lors du "jour de colère"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Amériques

La NSA capable de mettre un pays entier sur écoute

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/03/2014

Alors que Barack Obama a initié une réforme de la surveillance électronique américaine, le “Washington Post” révèle un nouveau programme de surveillance de la NSA surnommé Mystic, selon des documents fournis par Edward Snowden.

Nom de code : “Mystic”. La NSA (Agence de sécurité nationale) détient, depuis 2009, un programme capable d’enregistrer 100 % des appels téléphoniques passés depuis un pays. De nouvelles révélations choc publiées, mardi 16 mars, par le “Washington Post” grâce à des documents fournis par l’ex-consultant réfugié en Russie, Edward Snowden.

Fonctionnant comme une machine à remonter le temps, le programme “Mystic” récupère - via un outil baptisé “Retro” - des enregistrements qui ne paraissent pas dignes d'intérêt lors de l'appel original, et les stocke durant un mois. “Mystic” a atteint ses pleines capacités en 2011 contre un pays cible, non identifié, indique le quotidien américain.

Six pays visés par “Mystic”

Au total, six États pourraient être concernés par le programme mais le “Washington Post”, à la demande des autorités américaines, n’a pas précisé lesquels. Sans faire de commentaire, l'Agence a simplement réaffirmé dans un communiqué que sa mission consistait à identifier d'éventuelles menaces “pour défendre la sécurité nationale et les intérêts des États-Unis et de ses alliés ainsi que pour protéger ses citoyens.”

Même si la NSA affirme ne pas chercher à surveiller l’Américain lambda, ses détracteurs estiment que l’agence n’est pas en mesure de faire le tri entre les communications passées à l’étranger et celles qui impliquent des ressortissants américains. C’est d’ailleurs ce qui a provoqué le scandale du programme Prism à l’été dernier.

"La NSA a toujours cherché à tout enregistrer, et désormais elle en a la capacité", a réagi Jameel Jaffer, de la grande association de défense des libertés individuelles American civil liberties union (Aclu). "La question est maintenant de savoir si nous aurons la volonté politique d'imposer des limites raisonnables sur les pouvoirs de la NSA, c'est-à-dire, si nous aurons la volonté politique de protéger nos libertés démocratiques".

Encore beaucoup de révélations à venir

Ces nouvelles révélations interviennent alors que Barack Obama a initié, depuis le 17 janvier, une réforme des programmes de surveillance électronique, sans remettre en cause la collecte massive de données par la NSA. Il avait notamment déclaré que les États-Unis n'espionnaient pas les personnes qui ne menaçaient pas la sécurité nationale. Le réexamen des lois est en cours, et de nombreux projets de réforme, certains radicaux, sont en discussion au Congrès.

Reste que l'homme à l'origine des fuites, Edward Snowden, a promis, mardi, que les documents qu'il a subtilisés à son ancien employeur étaient loin d'avoir livré leurs derniers secrets. "Il y a encore beaucoup de révélations à venir", a-t-il déclaré par vidéoconférence lors d'une conférence TED (Technology, Entertainment and Design) à Vancouver, au Canada. "Les articles les plus importants restent à écrire"...

Vidéo : intervention d'Edward Snowden le 18 mars (en anglais)

Avec AFP

Première publication : 19/03/2014

  • INTERNET

    Vingt-cinq ans après avoir créé le Web, Tim Berners-Lee veut une charte mondiale

    En savoir plus

  • ÉCOUTES ILLÉGALES

    Scandale de la NSA : Snowden craint pour sa vie, mais dort bien la nuit

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Obama limite le recours à l’espionnage des dirigeants étrangers alliés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)