Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Economie

DSK à la recherche de deux milliards de dollars pour créer un fonds spéculatif

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/03/2014

L'ancien patron français du FMI, Dominique Strauss-Kahn, est à la recherche de deux milliards de dollars pour mettre en place un nouveau fonds spéculatif, qui serait baptisé DSK Global Investment Fund.

Après la tête du Fonds monétaire international (FMI), la course avortée à la présidentielle 2012 en France pour cause de scandale sexuel, Dominique Strauss-Kahn se tourne résolument vers la finance. L'économiste et ancienne star du PS, actuellement à la tête du conseil d'administration d'une petite banque d'affaires luxembourgeoise, cherche à créer un fonds spéculatif (hedge fund), doté d'un capital de deux milliards de dollars (1,45 milliard d'euros).

DSK est actuellement en Chine dans l'espoir d'y convaincre des investisseurs de contribuer à sa future entreprise. "La Chine joue et jouera un rôle de premier plan dans ce fonds", a souligné à Reuters Mohamad Zaidan, directeur général de LSK (Leyne, Strauss-Kahn) & Partners, la banque d'affaires à laquelle Dominique Strauss-Kahn est associé.

Avec sa fille Vanessa

L'arrivée de l'ex-patron du FMI dans le monde très controversé des hedge funds n'est, cependant, pas encore imminente. Il doit d'abord obtenir le feu vert des autorités financières du Luxembourg avant de pouvoir commencer à récolter les deux milliards de dollars. Une fois ces obstacles franchis, le nouveau véhicule financier de DSK, qu'il gérera avec sa fille Vanessa Strauss-Kahn, servira exclusivement les investisseurs institutionnels (essentiellement les banques) et les très grandes fortunes.

Reste que l'arrivée de DSK, ancien camarade de parti de François Hollande, dans le monde de la finance, "ennemi" déclaré de l'actuel président français, peut paraître cocasse. Qu'on se rassure : ce nouveau fonds sera aussi sage que possible et n'aura pas recours systématiquement à des produits financiers compliqués, assure Mohamad Zaidan. Il sera, en outre, spécialisé dans la macro-économie, c'est-à-dire l'analyse des grands équilibres économiques. Des domaines dans lesquels, le CV de DSK "parle pour lui", affirme Mohamad Zaidan.

Avec Reuters

Première publication : 20/03/2014

  • FINANCES

    Dominique Strauss-Kahn bientôt banquier

    En savoir plus

  • FRANCE

    DSK devient conseiller financier du gouvernement serbe

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Affaire du Carlton : DSK et 13 autres personnes renvoyés en correctionnelle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)