Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

FRANCE

Écoutes : Hollande juge "insupportable" la comparaison de Sarkozy

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/03/2014

François Hollande a riposté jeudi aux critiques formulées par Nicolas Sarkozy envers l’État dans sa tribune publiée dans Le Figaro. Le chef de l'État a rappelé que la France était un "pays démocratique".

Comparer la justice française à celle d'une dictature est "insupportable", a déclaré jeudi soir François Hollande après la tribune de Nicolas Sarkozy publiée dans le journal "Le Figaro". L'ancien président, qui assimile les écoutes judiciaires dont il est l'objet aux méthodes de la Stasi, la police politique de l'ex-RDA, affirme que les fondamentaux de la République ont été "foulés au pied" dans les procédures qui le visent.

"Notre pays est un pays démocratique, un pays qui est fier d'être reconnu comme celui des droits de l'homme où la justice, en tout cas j'y veille depuis que je suis président de la République, peut agir en toute indépendance", a répliqué le chef de l'État lors d'une conférence de presse organisée au soir de la première journée du Conseil européen à Bruxelles. "Laisser penser que notre pays, notre république puisse ne pas être fondée sur les libertés, c'est introduire un doute qui n'a pas sa place, et toute comparaison avec des dictatures est forcément insupportable", a-t-il ajouté.

François Hollande a par ailleurs souligné qu'il "ne répondrait à aucune polémique". "Mon devoir comme tout président de la République, c'est d'assurer l'indépendance de la justice, la séparation des pouvoirs, l'exercice des droits de la défense, la présomption d'innocence, le respect des décisions de la chose jugée qui s'imposent à tous".

Renforcer l'indépendance de la justice

Ces écoutes sont "encadrées par une loi de 2004", a-t-il rappelé relevant qu'à l'époque "ce n'était pas la majorité actuelle qui était en responsabilité".

Le président de la République a par ailleurs mis en exergue que les juges "lorsqu'ils décident du déclenchement d'une écoute judiciaire" doivent aussitôt "en informer le bâtonnier quand il s'agit d'un avocat" et doivent en demander le renouvellement "au bout de quatre mois".

Il a réaffirmé sa volonté que la réforme du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) "puisse aboutir" afin que "l'indépendance de la justice soit encore renforcée".

Avec AFP et Reuters
 

Première publication : 21/03/2014

  • ÉCOUTES

    Sarkozy sort de son silence et dénonce des méthodes dignes de la Stasi

    En savoir plus

  • FRANCE

    Écoutes de Sarkozy : Me Herzog riposte aux révélations de Mediapart

    En savoir plus

  • ÉCOUTES

    Mediapart : Sarkozy et son avocat ont tenté d'entraver le cours de la justice

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)