Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

EUROPE

L'Union européenne resserre l’étau économique autour de Moscou

© AFP

Vidéo par Gulliver CRAGG

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/03/2014

L’Union européenne doit publier, vendredi, une liste allongée de personnalités russes et ukrainiennes visées par des sanctions économiques. Par ailleurs, l'agence de notation Fitch a baissé la perspective de la Russie.

L'Union européenne doit communiquer, vendredi à la mi-journée, une liste étendue de personnalités ukrainiennes visées par des sanctions économiques. Bruxelles a en effet ajouté 12 noms, dont certaines personnalités haut placées, sur sa liste de responsables russes sanctionnés.

"Il y aura 33 personnalités sur cette liste", a déclaré le président français François Hollande jeudi 20 mars, à l'issue de la première journée du sommet européen. Cette nouvelle liste "concerne des personnalités ukrainiennes impliquées dans la vraie fausse consultation" sur le rattachement de la Crimée à la Russie, "ou russes", a indiqué François Hollande. "Il faut que la Russie comprenne qu'elle ne peut pas continuer et qu'elle doit trouver le chemin du dialogue".

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy a aussi prévenu qu'en l'absence de solution politique à la crise actuelle, la Russie subirait des "conséquences dans de nombreux secteurs économiques". Cependant, les chefs d'État et de gouvernement n'ont pas décidé de passer à la phase 3 des sanctions, qui aurait aussi des répercussions sur l'économie européenne. "Nous allons évaluer" la situation, "toute action, tout incident, pour considérer si cela est suffisant pour déclencher la phase 3", a expliqué M. Van Rompuy.

Plus de paiement par Visa ou Mastercard pour Rossiya Bank

Toutefois, les conséquences de ces menaces ont commencé à se faire sentir sur l’économie russe, vendredi 21 mars. Visa et Mastercard ont en effet cessé, sans préavis, de fournir des services de paiements aux clients de la banque russe Rossiya, elle-même visée par des sanctions décidées par les États-Unis. La banque ne pourra plus effectuer d'opérations en dollars.

En raisons des risques liés aux sanctions occidentales, l'agence de notation financière Fitch a indiqué vendredi avoir dégradé la perspective de la Russie de stable à négative. Cela pourrait être suivi, prochainement, par une baisse de la note de la Russie, fixée pour l'instant à "BBB".

"Étant donné que les banques et les investisseurs américains et européens pourraient avoir des réticences à prêter à la Russie dans les circonstances actuelles, l'économie pourrait ralentir davantage et le secteur privé pourrait avoir besoin d'aide publique", a expliqué l'agence dans un communiqué. "L'impact direct des sanctions annoncées est pour l'instant mineur, mais l'incorporation de la Crimée dans la Fédération russe va probablement amener l'Union européenne et les États-Unis à élargir les sanctions en réponse", a-t-elle encore indiqué.

Montrant que la Russie n'entendait pas se laisser impressionner, Moscou a pour sa part publié, jeudi, sa propre liste de sanctions contre neuf responsables américains.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 21/03/2014

  • UKRAINE

    Iatseniouk à FRANCE 24 : "Kiev ripostera en cas de nouvelle incursion russe"

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Crimée : les États-Unis dévoilent de nouvelles sanctions, la Russie réplique

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Ukraine : François Hollande annonce l'annulation du sommet UE-Russie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)