Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bye Bye l'UE !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 24/03/2014

"La lettre, pas l'esprit"

© France 24

Presse internationale, Lundi 24 mars 2014. Au menu de cette revue de presse, les commentaires de la presse internationale sur les résultats du premier tour des municipales, en France.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
La presse internationale revient elle aussi sur les résultats du premier tour des municipales, en France, et sur la percée du Front national.
 
Sa patronne, Marine Le Pen, fait la une du Wall Street Journal. Sur son visage, le début d’un sourire - c’était hier, à sa sortie de l’isoloir. "La France penche à droite", titre le quotidien, pour qui les électeurs ont voulu à la fois sanctionner "le président socialiste François Hollande" et montrer leur adhésion au Front national, qualifié de "parti d’extrême droite". D’après le journal, sa progression mettrait en lumière, et les difficultés de François Hollande à relancer l’économie, à faire baisser le chômage, et la fragilisation de l’UMP liée à ses querelles internes, et aux affaires.
 
La gauche et la droite sont bousculées par le FN, confirme l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, pour qui le Front national de Marine Le Pen est en train de s’affirmer comme troisième force politique du pays. "Le FN est le grand gagnant de ce scrutin": "il n’est plus un phénomène régional, mais une organisation en passe de réussir son enracinement".
 
De son côté, le journal belge Le Soir relève le niveau élevé de l’abstention, un niveau historique, même, puisqu’il s’établit selon les dernières estimations à 38,7 %. Le quotidien belge évoque un "record", un "sommet", en rappelant que c’est effectivement le taux de participation le plus faible pour un premier tour d’élections municipales depuis quarante ans.
 
"Le FN rit", et "le PS pleure", résume le journal libanais L’Orient Le Jour, en écrivant que oui, "Marine Le Pen a de quoi sourire", et que oui, la "sanction" a été "sévère" pour le Parti socialiste au pouvoir.
 
Traditionnellement, on le sait, le niveau d’abstention élevé profite aux extrêmes. Un qualificatif que récuse toutefois Marine Le Pen, qui s’est beaucoup employée à "polir" l’image du FN. Le site américain The Nation s’est attardé sur les transformations du FN, du temps où Jean-Marie Le Pen promettait "ce n’est que le début", à la faveur de ses 11 % obtenus lors des européennes de 1984 sur un programme anti-immigration et anti-européen, à aujourd’hui. Il se demande comment un parti né en 1972 de "l’agrégation éclectique d’une poignée d’anciens collaborateurs, de néofascistes, d’antisionistes et d’opposants à la décolonisation" a su devenir une formation politique de premier plan. The Nation voit derrière cette transformation la main de Marine Le Pen, qui aurait su redonner un coup de jeune à la  "vieille marque" FN.
 
Sanction du gouvernement, progression limitée de la droite : le FN apparaît comme une force politique capable de changer la donne, à gauche comme à droite. Ce matin, c’est comme si personne ou presque n’était épargné par la "bourrasque 'bleu marine'" - personne, sauf, lui, ironise The Independent: Nicolas Sarkozy, qu’on retrouve tout sourire à la une du journal.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos. 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

29/03/2017 Revue de presse internationale

"Trump contre la planète"

Au menu de cette revue de presse internationale du mercredi 29 mars : le déclenchement du Brexit, l’acquittement de Simone Gbagbo jugée pour crimes contre l’humanité par la...

En savoir plus

29/03/2017 Revue de presse française

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

Au menu de cette revue de presse française du mercredi 29 mars : le début du Brexit, les programmes économiques des candidats à la présidentielle française passés au crible par...

En savoir plus

28/03/2017 Revue de presse internationale

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

Au menu de cette revue de presse internationale du mardi 28 mars : le bras de fer entre Theresa May et Nicola Sturgeon, à la veille du déclenchement du Brexit, l’arrestation de...

En savoir plus

28/03/2017 Revue de presse française

"Le mystère Fillon"

Au menu de cette revue de presse française du mardi 28 mars : la suite du mouvement social en Guyane, la convocation de Penelope Fillon par les juges, la contre-attaque de son...

En savoir plus

27/03/2017 Revue de presse internationale

"Trump, honteux et confus"

Au menu de cette revue de presse internationale du lundi 27 mars : la campagne pour le référendum en Turquie, les deux ans de l’intervention de la coalition emmenée par l’Arabie...

En savoir plus