Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

Culture

Avignon : en cas de victoire du FN, "le festival devra déménager"

© AFP | Olivier Py, directeur du festival d'Avignon

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/03/2014

Olivier Py, le nouveau directeur du festival d’Avignon, a prévenu que si la mairie de cette ville du Vaucluse passait aux mains du Front national, son festival changera de lieu. Dimanche, le candidat FN est arrivé en tête, avec 30 % des suffrages.

Olivier Py est catégorique. En cas de victoire du Front national, l’emblématique festival d’Avignon déménagera. "Je ne me vois pas travaillant avec une mairie Front national. Cela me semble tout à fait inimaginable. Donc je pense qu'il faudrait partir. Il n'y aurait aucune autre solution", a expliqué sur France Info le directeur de cette manifestation consacrée au théâtre et dont la 68e édition aura lieu du 4 au 27 juillet prochain.

C’est la première fois que cet écrivain et metteur en scène de 48 ans prend la direction du festival qu’il ambitionne de rajeunir, notamment en baissant considérablement les prix d’accès.

Le FN en tête au premier tour

Du point de vue politique, Avignon, qui compte environ 95 000 habitants, représente l’une des surprises du premier tour des élections municipales qui se sont déroulées dimanche 23 mars. Le candidat FN, Philippe Lottiaux, arrive en tête avec 29,63 % des voix. Il est talonné par la liste PS-EELV de Cécile Helle (29,54 %) et celle de l’UMP-UDI Bernard Chaussegros (20,91 %). Le Front de gauche, emmené par André Castelli, est également qualifié avec 12,46 % des voix.

Le Parti socialiste a déjà annoncé qu’il retirait ses listes de deux villes, Saint-Gilles (Gard) et Tarascon (Bouches-du-Rhônes), afin de faire barrage au FN. Mais le cas d’Avignon n’a pas encore été tranché. Si le PS appelle à un Front républicain pour bloquer les frontistes, l’UMP, par la voix de Jean-François Copé, ne semble pas décidée à faire équipe avec la majorité.

Avec AFP

Première publication : 24/03/2014

  • MUNICIPALES 2014

    Carte interactive : ces villes où le FN peut l’emporter

    En savoir plus

  • MUNICIPALES 2014

    Revue de presse : un scrutin qui sonne "le glas du bipartisme"

    En savoir plus

  • MUNICIPALES 2014

    Élections municipales : ce qu'il faut retenir du premier tour

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)