Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

MODE

Anti_Fashion, mais pas anti-mode !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 25/03/2014

"Un désaveu ? Quel désaveu ?"

© France 24

Presse française, mardi 25 mars 2014. Au menu de cette revue de presse, les pressions au sein du PS pour un changement de ligne politique et un remaniement, après la claque du premier tour des municipales.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, les pressions, internes, au Parti socialiste, pour un changement de ligne et un remaniement du gouvernement.
 
"Remaniez-vous !" s’exclame Libération, qui estime que François Hollande doit se hâter de tirer toutes les conséquences de la "claque" du premier tour des municipales, "expliquer au peuple de gauche qu’il a entendu son message", et "dire clairement qu’il mesure le discrédit de son gouvernement" - autrement dit, remanier, et au plus vite. Quant à changer de cap, "la marge de manœuvre est étroite": "la ligne sociale-démocrate ne semble pas être amendable avant plusieurs mois".
 
Plus offensif, L’Humanité voit dans la déroute de dimanche "les conséquences" de "l’aveuglement" du gouvernement, accusé  de rester dans le "déni des véritables raisons" de sa défaite.
 
Abstention record, percée historique du Front national, Le Parisien évoque l’expression d’un "ras-le-bol des électeurs". Le spécialiste du PS Frédéric Sawicki évoque un "divorce entre les socialistes et les couches populaires", "à la fois une déception et une incompréhension par rapport à la politique soutenue par le PS".
 
François Hollande serait désormais dos au mur pour reconquérir le "peuple de gauche" et remanier le gouvernement. D’après un sondage commandé par 20 minutes, 76 % des Français y seraient favorables, et 69 % souhaiteraient aussi le départ de Jean-Marc Ayrault.
 
Un Premier ministre affaibli, un "calendrier infernal", un FN au plus haut et une majorité déboussolée - à droite, on jubile. "La débâcle socialiste met François Hollande sous pression", et Le Figaro l’appelle à "rester inflexible", en estimant que de toute façon, il "n’a plus le choix".
 
Interrogé par Le Figaro, un très proche de François Hollande, François Rebsamen, explique "qu’il n’y a pas de désaveu de la ligne politique du président de la République dans les résultats de dimanche, mais un désaveu de la méthode". "Les Français ont peur d’une politique qui n’est pas bien expliquée".
 
La sanction du gouvernement ne signifie pas pour autant le triomphe de la droite, rappelle la Croix, qui explique que "l’élan" de l’opposition se retrouve "freiné par le FN". Une droite qui ne saurait échapper au nécessaire "examen de conscience collectif".
 
En attendant les remises en question existentielles, les tractations d’entre les deux tours vont bon train. Le Parisien parle de près de 400 triangulaires, quadrangulaires, voire pentagulaires.
 
L’UMP refuse toujours le principe d’un front républicain pour faire barrage au FN, mais la nouveauté, d’après Le Figaro, c’est qu’au PS, aussi, le réflexe anti-FN se serait également quelque peu émoussé. Une poignée de candidats pourrait refuser d’obéir aux directives, et se  maintenir au second tour.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/05/2018 Protection des données

"Souriez, vous êtes (mieux) protégés"

Dans cette seconde revue de presse de la matinée : que penser du règlement général sur la protection des données (RGPD) qui entre en vigueur ce vendredi, de nouvelles...

En savoir plus

25/05/2018 Donald Trump

Plus du tout de sommet États-Unis - Corée du Nord ?

L'annulation du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un est la une de cette première revue de presse du vendredi 25 mai. Également au menuÉ: le référendum irlandais sur...

En savoir plus

24/05/2018 revue de presse

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

Dans la presse ce jeudi 24 mai : le référendum irlandais sur l’avortement, la décision de la NFL d’obliger les joueurs de football américain à se tenir debout au moment de...

En savoir plus

24/05/2018 Revue de presse française

"From Russia with luck"

À la une de la presse ce jeudi 24 mai : la désignation de Giuseppe Conte pour diriger le nouveau gouvernement italien, la visite d’Emmanuel Macron en Russie, la première...

En savoir plus

23/05/2018 revue de presse

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

Dans la presse ce mercredi 23 mai : la mort de l’écrivain américain Philip Roth, la condamnation de l’archevêque australien Philip Wilson accusé d’avoir couvert des faits de...

En savoir plus