Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Père Noël habite en Chine"

En savoir plus

Asie - pacifique

La Corée du Nord tire deux missiles à moyenne portée vers la mer

© AFP

Dernière modification : 25/03/2014

Trois jours après avoir effectué des tirs d’essai de roquettes à courte portée, la Corée du Nord a lancé deux missiles à moyenne portée vers la mer du Japon. Washington et Séoul dénoncent cette salve de tirs, la deuxième en une semaine.

La Corée du Nord a procédé, mercredi 26 mars, à deux nouveaux tirs d’essai de missiles à moyenne portée en mer du Japon, selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap. Ces dernières semaines, Pyongyang a multiplié des tirs d’essai pour protester contre des exercices militaires de la Corée du Sud et des États-Unis.

"La Corée du Nord a tiré des missiles balistiques à 2h35 puis à 2h45 [heure locale] depuis la région du Sukchon, au nord de Pyongyong, vers la mer du Japon", a déclaré l’état major de l’armée sud-coréenne.

Les tirs de mercredi interviennent le jour où se sont rencontrés aux Pays-Bas la présidente sud-coréenne Park Geun-hye et le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, sous les auspices du président américain Barack Obama

La semaine dernière, la Corée du Nord avait lancé 25 missiles, puis une trentaine de roquettes de courte portée vers la mer du Japon, s’attirant les condamnations de Washington et Séoul. La Corée du Sud avait alors estimé que cette nouvelle démonstration de force était une forme de "protestation armée" de la Corée du Nord, qui dénonce la poursuite des manœuvres militaires conjointes entre la Corée du Sud et les États-Unis. Ces manœuvres, annuelles, ont débuté le 25 février et doivent se poursuivre jusqu'en avril.

Le régime de Kim Jong-un voit d'un très mauvais œil l'intensification de la coopération entre Séoul et Washington. Des exercices de débarquement amphibie américano-sud-coréens, baptisés Ssang Yong (Dragons jumeaux), compteront cette année parmi les plus ambitieux jamais réalisés par les deux alliés, selon la presse locale. Ils se tiendront entre le 27 mars et le 7 avril sur la côte sud-est de la Corée du Sud et mobiliseront 7 500 soldats d'infanterie de marine et 2 000 membres des forces navales.

Avec AFP
 

Première publication : 25/03/2014

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Trente missiles tirés en mer par la Corée du Nord

    En savoir plus

  • LIBYE

    Les autorités libyennes interceptent un pétrolier nord-coréen

    En savoir plus

  • LIBYE

    La marine américaine remet le pétrolier contrebandier à Tripoli

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)