Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Kagame en visite à Paris, ses partisans et opposants défilent dans la capitale

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"La Robe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Parlemantaires français en Syrie, Bachar Al Assad interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quand agriculture rime avec futur

En savoir plus

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Louis Schweitzer : "La dette perpetuelle, c'est mieux que de laisser crever la Grèce !"

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Crimée, symbole d'une nouvelle Guerre froide ?

En savoir plus

Amériques

Maduro annonce l'arrestation de trois généraux soupçonnés de préparer un putsch

© AFP

Dernière modification : 25/03/2014

Le président vénézuélien Nicolas Maduro, confronté depuis le mois de février à une contestation politique et sociale, a annoncé mardi l’arrestation de trois généraux de l’armée de l’air soupçonnés de fomenter un coup d'État.

Trois généraux de l’armée de l’air vénézuélienne ont été arrêtés, dans la nuit de lundi à mardi, après avoir tenté de "soulever" les forces armées contre le gouvernement socialiste du président Nicolas Maduro. Ce dernier, confronté depuis six semaines à de violentes manifestations de rue, a précisé que le complot avait été révélé aux autorités par d’autres officiers "alarmés" par ce projet de putsch.

"La nuit dernière, nous avons arrêté trois généraux (...) qui tentaient de soulever l’armée de l’air contre le gouvernement légitime et constitutionnel", a déclaré le président vénézuélien à la télévision d’État lors d’une rencontre à Caracas avec les ministres des Affaires étrangères d’Amérique du Sud, sans toutefois dévoiler l’identité des généraux concernés.

Les trois suspects sont désormais entre les mains de la justice militaire.

"Ce groupe avait des liens directs avec des éléments de l’opposition. Ils disaient que ce serait la semaine décisive (...) en étant persuadés que le Venezuela ne saurait pas se défendre", a déclaré Nicolas Maduro.

Depuis le mois de février, le président vénézuélien est confronté à la plus importante vague de contestation depuis son élection de justesse, il y a près d'un an. Des dizaines de milliers de manifestants, appuyés par l'opposition, défilent dans les rues du pays pour protester contre ce qu'ills appellent "la dictature" socialiste de Nicolas Maduro. Ils s'insurgent également contre l'insécurité croissante, l'inflation, les pénuries et  les brutalités policières

Avec AFP et Reuters

Première publication : 25/03/2014

  • RÉVOLTE SOCIALE

    Venezuela : une étudiante chilienne tuée en marge des manifestations

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Reportage : "Maduro ne sera jamais à la hauteur de Chavez"

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Le bras de fer entre le gouvernement et la rue perdure à l’ouverture du carnaval

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)