Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : plusieurs morts dans des heurts au Nord-Ouest

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Alep-est, à feu et à sang

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : Alep, la chute finale ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : Alep, la chute finale ? (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Primaire de la gauche : quelle est la stratégie de Manuel Valls ?

En savoir plus

POLITIQUE

Présidentielle-2017 : quelle gauche après Hollande ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : avec "La Division d'or", à la conquête de Mossoul

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Demain tout commence" : Omar Sy, allô papa bobo !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Juan Manuel Santos : "Le processus de paix avec les Farc est irréversible"

En savoir plus

EUROPE

Le ministre ukrainien de la Défense démissionne après la perte de la Crimée

© AFP | Le ministre de la Défense ukrainien démissionaire Igor Tenioukh

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/03/2014

Le Parlement ukrainien a approuvé, mardi, la démission du ministre de la Défense Igor Tenioukh, critiqué pour sa gestion de l'humiliante perte de la Crimée. A été nommé à sa place Mikhaïlo Koval.

Critiqué pour sa gestion de l'humiliante perte de la Crimée, le ministre de la Défense ukrainien Igor Tenioukh a présenté, mardi 25 mars, sa démission, que le Parlement ukrainien a approuvée.

Rejeté dans un premier temps, faute de nombre de voix suffisantes, le départ d'Igor Tenioukh a finalement été approuvé par 228 députés et la nomination de son remplaçant par 251 voix au cours d'une séance agitée.

Pour le remplacer, le Parlement a désigné Mikhaïlo Koval, un haut-gradé, qui était posté en Crimée et avait été brièvement détenu début mars par les forces pro-russes.

Avec AFP

Première publication : 25/03/2014

  • RUSSIE

    Moscou lorgne-t-il sur la Transnistrie, région séparatiste moldave ?

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'Ukraine retire ses troupes de Crimée

    En savoir plus

  • DIAPORAMA

    En images : une semaine mouvementée en Ukraine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)