Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic on the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

EUROPE

Le ministre ukrainien de la Défense démissionne après la perte de la Crimée

© AFP | Le ministre de la Défense ukrainien démissionaire Igor Tenioukh

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/03/2014

Le Parlement ukrainien a approuvé, mardi, la démission du ministre de la Défense Igor Tenioukh, critiqué pour sa gestion de l'humiliante perte de la Crimée. A été nommé à sa place Mikhaïlo Koval.

Critiqué pour sa gestion de l'humiliante perte de la Crimée, le ministre de la Défense ukrainien Igor Tenioukh a présenté, mardi 25 mars, sa démission, que le Parlement ukrainien a approuvée.

Rejeté dans un premier temps, faute de nombre de voix suffisantes, le départ d'Igor Tenioukh a finalement été approuvé par 228 députés et la nomination de son remplaçant par 251 voix au cours d'une séance agitée.

Pour le remplacer, le Parlement a désigné Mikhaïlo Koval, un haut-gradé, qui était posté en Crimée et avait été brièvement détenu début mars par les forces pro-russes.

Avec AFP

Première publication : 25/03/2014

  • RUSSIE

    Moscou lorgne-t-il sur la Transnistrie, région séparatiste moldave ?

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'Ukraine retire ses troupes de Crimée

    En savoir plus

  • DIAPORAMA

    En images : une semaine mouvementée en Ukraine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)