Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Afrique

L’Union africaine qualifie les anti-balaka de "terroristes"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/03/2014

Mardi, l’Union africaine a employé le terme "terroriste" pour définir les miliciens "anti-balaka" qui attaquent la population musulmane. Elle promet de traiter ces troupes comme des "ennemis combattants".

Aprè la mort d’un soldat de la paix congolais, l'Union africaine a qualifié mardi les miliciens anti-balaka, qui attaquent la population de Centrafrique, de "terroristes".

Le soldat abattu lundi 24 mars appartenait à la Misca, la force africaine. Il a été tué à Boali, à une cinquantaine de kilomètres au nord de la capitale, Bangui, au cours d'affrontements qui ont fait douze morts dans les rangs des anti-balaka, précise l'UA dans un communiqué.

"En conséquence, la Misca considère les anti-balaka comme des terroristes et des ennemis combattants et ils seront traités comme tels", dit-elle, en ajoutant que le décès du militaire congolais porte à 21 le nombre de soldats de la Misca morts en Centrafrique.

Ces milices, majoritairement chrétiennes, à l'origine formées pour l'autodéfense des villages, s'en prennent à la population musulmane depuis que la Séléka, une alliance d'ex-rebelles, pour la plupart musulmans, qui se sont rendus coupables de nombreuses exactions, a été chassée du pouvoir en janvier.

Le Haut Commissaire de l'ONU aux réfugiés, Antonio Guterres, a dénoncé au début du mois un "nettoyage ethnique" dans le sud et l'ouest de la Centrafrique.

La capitale Bangui est également en proie à une nouvelle flambée de violences. Ces derniers jours, au moins une vingtaine de personnes ont été tuées dans des affrontements entre groupes armés.

Ni les 2 000 soldats français de l'opération Sangaris, déployés depuis décembre, ni les 6 000 hommes de la Misca n'ont réussi à mettre fin aux violences qui ont fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés.

Avec AFP et Reuters
 

Première publication : 26/03/2014

  • UNION EUROPÉENNE

    Centrafrique : la France appelle l’UE à respecter ses engagements

    En savoir plus

  • MUSIQUE

    "En Centrafrique, il n'y a pas que la guerre !"

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    L'ONU recommande de déployer 11 820 Casques bleus en Centrafrique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)