Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

Amériques

Accusée de racisme, la chaîne ABC annule son dessin animé "Alice en Arabie"

© BuzzFeed

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 26/03/2014

L'annonce de la diffusion d'un dessin animé sur l'histoire d'une jeune américaine enlevée par son grand-père saoudien a suscité un tollé aux États-Unis. Accusée de racisme, la chaîne ABC a annulé le programme.

En annonçant le 17 mars la diffusion d’une nouvelle série, la chaîne américaine ABC ne pensait pas déclencher une telle tempête sur les réseaux sociaux. Son projet de dessin animé intitulé "Alice en Arabie" a finalement été retiré en raison des nombreuses réactions très négatives.

Selon le résumé diffusé par la chaîne, ce programme raconte l’histoire d'une adolescente américaine, qui se retrouve kidnappée par sa famille en Arabie saoudite. "Devenue quasi-prisonnière de son grand-père, Alice doit alors compter sur son esprit d’indépendance et sur sa sagesse pour retourner chez elle, tout en essayant de survivre derrière le voile", peut-on lire sur le site Deadline consacré à l’actualité des médias américains.

Le journal britannique "Daily Mail" a aussi rapporté que dans cette fiction le grand-père d'Alice s'appelle Abou Hamza. Dans la réalité, ce nom fait référence à un islamiste radical d'origine égyptienne, actuellement incarcéré aux États-Unis et accusé de terrorisme.

Une série de stéréotypes

Ces quelques détails sur le dessin animé n’ont pas manqué de choquer les membres de la communauté musulmane aux États-Unis. L’écrivain pakistano-américaine Aisha Saeed a rapidement lancé un hashtag #AliceInArabia sur Twitter pour dénoncer les stéréotypes perpétués par cette série. Des centaines d’internautes ont suivi le mouvement en critiquant cette vision réductrice du monde arabe, en rappelant avec humour que l’Arabie n’est pas un pays. "Le mot Arabie homogénéise la culture arabe et la réduit à une série de stéréotypes que les téléspectateurs peuvent facilement digérer”, a ainsi réagi Hawa (@HAWAyoudoing). "Ils n’arrivent pas à faire enlever leur voile aux femmes musulmanes, alors ils ont une série sur une fille blanche qui infiltre ce voile oppressif", juge pour sa part Zahraa (@loredsaviour)

Les internautes n’ont pas manqué également de s’en prendre à l’auteur du dessin animé. Brooke Eickemeier, linguiste spécialisée dans la langue arabe, travaille pour l’armée américaine et a participé à plusieurs missions au Moyen-Orient. "Bien sûr, une femme blanche qui a été employée par le gouvernement américain pense qu’elle a l’autorité nécessaire pour écrire sur les Arabes", se moque Ima (@lollllsummer69). 

Le Conseil des relations américano-islamiques (The Council on American-Islamic Relations) s’est lui aussi emparé de la polémique. Selon le journal "The Guardian", il a directement envoyé une lettre à ABC pour demander de ne pas diffuser ce programme : "Nous sommes inquiets (…) de voir que cette série puisse produire des stéréotypes qui conduisent à des attaques contre les étudiants musulmans".

En réponse, Brooke Eikmeier a affirmé n’avoir aucune mauvaise intention et être au contraire très admirative de la culture arabe. "Vous faites des suppositions et vous exprimez votre haine au sujet de quelque chose dont vous ne connaissez pas les détails. Ce qui est exactement le genre de comportement que vous critiquez. Ouvrez vos esprits et votre cœur, s’il vous plait. Cette série est censée donner une voix aux Arabes et aux musulmans sur la télévision américaine", a-t-elle affirmé sur Facebook.

Malgré cette tentative d’explication, la chaîne ABC a finalement décidé de mettre un terme à "Alice en Arabie". "Les débats concernant notre pilote ne sont pas ce que nous avions envisagé et ne sont pas favorable au processus créatif. Nous avons donc décidé de ne pas continuer ce projet", a annoncé la chaîne dans un communiqué envoyé le 21 mars au site The Hollywood reporter.
 

Première publication : 26/03/2014

  • ARABIE SAOUDITE

    En Arabie saoudite, une mendiante meurt millionnaire

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Le roi saoudien s'offre une légende du tir à l'arc en vue des JO 2016

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Interdiction de conduire : les Saoudiennes redémarrent au quart de tour

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)