Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Niger : une cinquantaine de soldats tués dans une attaque de Boko Haram

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Cannabis : un marché florissant

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Musique : Julie Zenatti de retour avec "Blanc"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Naufrages en Méditerranée : l'UE réagit au drame des migrants

En savoir plus

FOCUS

Hacking et cybersécurité : la France face au terrorisme connecté

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Louis Michel : "Certains pays européens refusent de prendre leur part de réfugiés"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Naufrages en Méditerranée : la politique migratoire à 28 attendra

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Prime d'activité : le plan de François Hollande pour la jeunesse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Séisme : "Le Népal dévasté"

En savoir plus

Afrique

Sissi : "En toute humilité, je me présente à la présidentielle égyptienne"

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/03/2014

Le maréchal Abdel Fattah al-Sissi a annoncé mercredi sa démission au poste de ministre de la Défense, afin de pouvoir se présenter à l'élection présidentielle en Égypte, prévue au printemps. Il est de loin le grand favori de ce scrutin.

Le maréchal Abdel Fattah al-Sissi a annoncé, mercredi 26 mars, sa démission de son poste de ministre de la Défense, afin de pouvoir se présenter à l'élection présidentielle en Égypte, prévue au printemps. Il a rendu publique sa décision à la population, lors d'une allocution télévisée pré-enregistrée.

"Je me tiens devant vous aujourd'hui pour la dernière fois dans un uniforme militaire, après avoir décidé de quitter mes fonctions de ministre et de chef de l'armée", a déclaré Abdel Fattah al-Sissi. "En toute humilité, je me présente à la présidentielle égyptienne", a-t-il poursuivi, promettant de "continuer à combattre tous les jours pour une Égypte débarrassée du terrorisme".

"Un discours teinté d'émotion"

Sans surprise, les Frères musulmans se sont inquiétés de cette annonce. Il n'y aura "pas de stabilité" en Égypte sous une présidence du maréchal Sissi, ont-ils indiqué.

Le nouvel homme fort du pays, tombeur du président islamiste Mohamed Morsi, a rassemblé ses affaires dans son bureau au ministère de la Défense avant de se rendre à une réunion avec le commandement de l'armée égyptienne, avait précisé un peu plus tôt dans la journée le site Internet du quotidien gouvernemental égyptien "Al-Ahram".

Architecte de la repression visant les Frères musulmans, qui avaient remporté tous les scrutins depuis la chute de Hosni Moubarak en 2011, le maréchal Sissi est de loin le grand favori de cette élection présidentielle.
 
Pour être éligible, le maréchal se devait de démissionner du gouvernement intérimaire, au sein duquel il était ministre de la Défense et vice-Premier ministre. Il devait également, comme le prévoit la loi, quitter ou prendre sa retraite de l'armée.
 
Avec AFP

 

Première publication : 26/03/2014

  • ÉGYPTE

    La justice condamne à mort 529 pro-Morsi

    En savoir plus

  • FRÈRES MUSULMANS

    Égypte : nouvelles violences meurtrières lors de manifestations pro-Morsi

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le nouveau gouvernement égyptien a prêté serment

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)