Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Amériques

Ivres à Amsterdam, les gardes du corps d'Obama renvoyés à Washington

© AFP/Archives | Le quartier rouge d'Amsterdam

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/03/2014

Après une nuit de beuverie à Amsterdam, à la veille de l'arrivée de Barack Obama aux Pays-Bas, trois agents chargés de la sécurité du président ont été mis à pied et renvoyés aux États-Unis.

Le Secret Service, chargé de la protection du président Barack Obama, est une nouvelle fois au coeur d'un scandale. Deux ans après l'affaire impliquant des agents avec des prostituées en Colombie lors d'un déplacement du chef d'État américain à Carthagène, trois membres du secret service ont été mis à pied. Ils ont été sanctionnés et renvoyés aux États-Unis après une nuit de beuverie, le week-end dernier à Amsterdam, aux Pays-Bas.

"L'un deux a été trouvé ivre mort dans le hall d'un hôtel", dimanche 23 mars, la veille de l'arrivée du président américain pour un sommet sur la crise ukrainienne, a affirmé le "Washington Post".

"Le comportement présumé (des agents) violerait les nouvelles règles adoptées par le Secret Service", après le scandale en Colombie, peut-on également lire dans le journal américain, qui cite trois sources anonymes ayant eu connaissance de l'incident.

Le porte-parole des services de sécurité de Barack Obama, Ed Donovan, a confirmé le renvoi de ces trois agents aux États-Unis "pour des raisons disciplinaires" et leur mise à pied administratrive pendant la durée de l'enquête. 

Avec AFP

Première publication : 26/03/2014

  • ÉTATS-UNIS

    Obama veut mettre fin à la collecte massive d'écoutes par la NSA

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La NSA capable de mettre un pays entier sur écoute

    En savoir plus

  • UKRAINE

    À Washington, Obama reçoit Iatseniouk et met en garde Poutine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)