Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Sarraj : "Nous avons besoin de l'ONU pour organiser des élections en Libye"

En savoir plus

FOCUS

Discrimination positive au Brésil : des étudiants dénoncent des fraudes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Valérian", dernière superproduction de Besson, débarque en France

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

États-Unis : "le simulacre d'assurance maladie" au Sénat

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron réconcilie les Libyens"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Accord inédit sur la Libye

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Elan de solidarité après les incendies dans le sud de la France

En savoir plus

LE DÉBAT

Libye : vers une sortie de crise ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Libye : vers une sortie de crise ? (partie 1)

En savoir plus

FRANCE

Airparif prévoit un nouveau pic de pollution à Paris

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/03/2014

Airparif, chargé d'étudier la qualité de l'air en Île-de-France, a prévu un dépassement du seuil d'information pour jeudi. L'organisme recommande aux personnes à la santé fragile d'éviter tout exercice physique.

Un nouveau pic de pollution aux particules fines est attendu, jeudi 27 mars, en Île-de-France. Airparif, l’association chargée de surveiller la qualité de l'air, a détecté un taux de pollution supérieur au seuil d'information, soit une concentration moyenne de particules dépassant les 50 microgrammes par m3 sur 24 heures.

En pareil cas, il est recommandé aux sujets les plus sensibles (enfants asthmatiques ou malades, personnes cardiaques...) d'éviter les exercices physiques intenses. Les particules peuvent en effet provoquer de l'asthme, des allergies, des maladies respiratoires ou cardiovasculaires. Les plus fines (moins de 2,5 microns), qui pénètrent dans les ramifications les plus profondes des voies respiratoires et le sang, ont été classées "cancérogènes certains" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les émissions de particules, poussières ultra-fines, sont dues au chauffage (au bois ou au fioul), aux transports, à l'industrie et à l'agriculture.

Il y a deux semaines, une large partie de l'Hexagone plus particulièrement la région parisienne, a connu un fort épisode de pollution avec des seuils d'alerte (le 2e et dernier niveau) dépassés dans plus d'une trentaine de départements, et le seuil d'information dans une autre vingtaine d’autres.

Face à une pollution persistante, Paris et 22 communes voisines ont mis en œuvre, le 17 mars dernier, la circulation alternée, une mesure qui n'avait été expérimentée qu'une seule fois, en 1997, et qui doit faire prochainement l'objet d'un bilan par Airparif.

Avec AFP

Première publication : 26/03/2014

  • SANTÉ

    La pollution de l'air a causé la mort de sept millions de personnes en 2012

    En savoir plus

  • FRANCE

    La circulation alternée : moins de bouchons, plus de contraventions

    En savoir plus

  • MUNICIPALES 2014

    Le nuage de pollution plane sur la campagne parisienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)