Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle à faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donetsk

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

Amériques

Un gendre de Ben Laden reconnu coupable de terrorisme

© AFP/Archives

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/03/2014

Souleyman Abou Ghaith, un gendre d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable mercredi de plusieurs chefs d'accusation de terrorisme par un jury fédéral à New York. Il est passible de la prison à perpétuité.

Souleyman Abou Ghaith, gendre d'Oussama Ben Laden et ancien porte-parole d'Al-Qaïda, a été reconnu coupable de terrorisme, mercredi 26 mars, par un tribunal fédéral de New-York, après plusieurs semaines de procès. Il était inculpé de complot visant à tuer des Américains, complot visant à apporter un soutien à des terroristes et soutien matériel à des terroristes.

Plus haut responsable de la nébuleuse terroriste jamais jugé aux États-Unis, il risque d’être condamné à la réclusion à perpétuité. Sa peine sera prononcée ultérieurement.
 
Dans son réquisitoire final, le procureur John Cronan avait décrit cet imam d’origine koweitienne, comme "le principal messager" de Ben Laden après les attentats du 11-Septembre, un "confident de confiance", qui adhérait pleinement à son idée de tuer des Américains.
 
Avec lui, "la propagande d'Al-Qaïda est devenue mondiale", avait martelé le procureur. Les preuves sont "claires et accablantes" avait-il insisté, montrant à de nombreuses reprises des extraits de ses discours enflammés, et des photos de l'accusé assis au près de Ben Laden.
 
La défense avait plaidé non coupable
 
La défense, qui avait choisi de plaider non coupable, avait de son côté affirmé qu'Abou Ghaith, 48 ans, n'avait jamais tué personne, et était un homme pieux, parti en Afghanistan avec sa femme et leurs 7 enfants en juin 2001 pour "aider les gens dans le besoin", attiré par le nouveau pouvoir islamiste. Ses discours, avait plaidé l'avocat Stanley Cohen, ne traitaient pas de terrorisme, mais d'histoire, de tradition et de charia.
 
"Certaines de ses associations peuvent vous donner la nausée, mais cela ne prouve pas un complot pour tuer des Américains", avait ajouté l'avocat. Il avait travaillé pour Al-Qaïda jusqu'en 2002, année où il est parti s'installer en Iran. Il a été arrêté fin janvier 2013 à Ankara, après avoir traversé la frontière avec l'Iran. Expulsé ensuite vers la Jordanie, il y a été arrêté et extradé vers les États-Unis.
 
Avec AFP

 

Première publication : 26/03/2014

COMMENTAIRE(S)