Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Amériques

Un gendre de Ben Laden reconnu coupable de terrorisme

© AFP/Archives

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/03/2014

Souleyman Abou Ghaith, un gendre d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable mercredi de plusieurs chefs d'accusation de terrorisme par un jury fédéral à New York. Il est passible de la prison à perpétuité.

Souleyman Abou Ghaith, gendre d'Oussama Ben Laden et ancien porte-parole d'Al-Qaïda, a été reconnu coupable de terrorisme, mercredi 26 mars, par un tribunal fédéral de New-York, après plusieurs semaines de procès. Il était inculpé de complot visant à tuer des Américains, complot visant à apporter un soutien à des terroristes et soutien matériel à des terroristes.

Plus haut responsable de la nébuleuse terroriste jamais jugé aux États-Unis, il risque d’être condamné à la réclusion à perpétuité. Sa peine sera prononcée ultérieurement.
 
Dans son réquisitoire final, le procureur John Cronan avait décrit cet imam d’origine koweitienne, comme "le principal messager" de Ben Laden après les attentats du 11-Septembre, un "confident de confiance", qui adhérait pleinement à son idée de tuer des Américains.
 
Avec lui, "la propagande d'Al-Qaïda est devenue mondiale", avait martelé le procureur. Les preuves sont "claires et accablantes" avait-il insisté, montrant à de nombreuses reprises des extraits de ses discours enflammés, et des photos de l'accusé assis au près de Ben Laden.
 
La défense avait plaidé non coupable
 
La défense, qui avait choisi de plaider non coupable, avait de son côté affirmé qu'Abou Ghaith, 48 ans, n'avait jamais tué personne, et était un homme pieux, parti en Afghanistan avec sa femme et leurs 7 enfants en juin 2001 pour "aider les gens dans le besoin", attiré par le nouveau pouvoir islamiste. Ses discours, avait plaidé l'avocat Stanley Cohen, ne traitaient pas de terrorisme, mais d'histoire, de tradition et de charia.
 
"Certaines de ses associations peuvent vous donner la nausée, mais cela ne prouve pas un complot pour tuer des Américains", avait ajouté l'avocat. Il avait travaillé pour Al-Qaïda jusqu'en 2002, année où il est parti s'installer en Iran. Il a été arrêté fin janvier 2013 à Ankara, après avoir traversé la frontière avec l'Iran. Expulsé ensuite vers la Jordanie, il y a été arrêté et extradé vers les États-Unis.
 
Avec AFP

 

Première publication : 26/03/2014

COMMENTAIRE(S)