Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

FRANCE

Affaire Gayet/Hollande : "Closer" condamné pour la publication de photos

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/03/2014

Le magazine people "Closer" a été condamné jeudi à payer une amende de 15 000 euros de dommages et intérêts à l’actrice Julie Gayet pour avoir divulgué des photos sur sa prétendue liaison avec le chef de l’État français.

La justice a estimé qu'il y a eu "atteinte à la vie privée". Le magazine people "Closer" a été condamné, jeudi 27 mars, à payer 15 000 euros de dommages et intérêts à l'actrice française Julie Gayet pour avoir publié en janvier une série de photos révélant une prétendue liaison avec François Hollande.

Le tribunal de grande instance de Nanterre a également condamné l'hebdomadaire à publier la condamnation en couverture, selon la décision obtenue par l'AFP. L'actrice et productrice de cinéma réclamait 50 000 euros de dommages et intérêts.

"Closer" avait déclenché un séisme politico-médiatique en publiant le 10 janvier des images volées du chef de l'État et de Julie Gayet, photographiés séparément devant un immeuble parisien, rue du Cirque, à une centaine de mètres de l'Élysée.

"Une véritable traque" a été organisée à l'encontre de la comédienne, a plaidé Me Ennochi, le 6 mars, lors de l'audience devant la première chambre du tribunal.

"Closer" avait riposté en invoquant le droit à l'information. Selon l'avocate du journal, Delphine Pando, l'article qui accompagnait les photos posait clairement la question de "la sécurité du président",et celle du "devoir de transparence" vis-à-vis des Français, a-t-elle estimé.

Le numéro de "Closer", qui avait révélé l'idylle entre l'actrice et le président, s'était arraché: 610 000 exemplaires vendus, soit près du double de la diffusion habituelle de l'hebdomadaire, autour de 330 000 exemplaires.

Avec AFP

Première publication : 27/03/2014

  • "AFFAIRE CLOSER"

    Ouverture du très médiatique procès de Julie Gayet contre "Closer"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire "Closer" : Bernadette Chirac solidaire de Valérie Trierweiler

    En savoir plus

  • FRANCE

    Julie Gayet assigne "Closer" pour atteinte à la vie privée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)