Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour "triomphal" d'Etienne Tshisekedi à Kinshasa après deux ans de convalescence en Belgique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les blockbusters de l'été : américains et musclés!

En savoir plus

FOCUS

La difficile lutte contre le trafic d’armes en Europe

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sécurité : quel modèle en Israël ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La ligne Maginot des valeurs européennes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Garder la foi"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Étienne-du-Rouvray : après le choc, les questions et la polémique

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : l'Italie se dote de nouveaux "hotspots" pour mieux accueillir les migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 2)

En savoir plus

Asie - pacifique

Manille signe un accord de paix historique avec les rebelles du MILF

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/03/2014

Le président des Philippines et le Front moro islamique de libération (MILF), principal mouvement séparatiste musulman du pays, ont signé jeudi un accord de paix qui doit mettre fin à l'une des guérillas les plus longues et meurtrières en Asie.

La présidence philippine et le leader du Front moro islamique de libération (MILF) ont signé, jeudi 27 mars à Manille, un accord de paix historique qui doit mettre fin à l'une des guérillas les plus longues et les plus meurtrières d'Asie.

"Cet accord détaillé sur [la région] de Bangsamoro couronne notre combat", a déclaré Mourad Ebrahim, le chef du MILF. Bangsamoro désigne un territoire musulman dans cette région du monde.

Le MILF a promis de déposer les armes, en échange de la création d'une région autonome dans le sud de l'archipel, sur l'île de Mindanao, un territoire largement musulman dans un pays catholique à 80 %.

Cette cérémonie officielle est le point d'orgue de longs mois de négociations entre le mouvement rebelle et les représentants du gouvernement, sous l'impulsion du président Benigno Aquino.

Le défi d'une paix durable

Les cinq millions de musulmans philippins (sur une population proche de 100 millions) considèrent le Sud comme leur terre ancestrale et le MILF a mené la lutte pour l'indépendance, avant d'accepter au final la création d'une région autonome.

Les négociations entre représentants du gouvernement et du MILF avaient franchi leur dernière étape en janvier dernier. La rébellion a démarré dans les années 70 et a coûté quelque 150 000 vies, devenant ainsi une des plus longues et des plus meurtrières en Asie

Cependant, malgré l’accord signé, le MILF, le gouvernement et les observateurs indépendants ont tous reconnu que de nombreux obstacles se présenteraient encore d‘ici à mi-2016, date de fin du mandat unique de Benigno Aquino. Et il faudra impérativement les surmonter pour aboutir enfin à une paix durable.

Avec AFP
 

Première publication : 27/03/2014

  • PHILIPPINES

    Manille et les rebelles musulmans s'accordent sur un partage du pouvoir

    En savoir plus

  • CLIMAT

    Au moins 1 200 morts aux Philippines après le passage du super typhon Haiyan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)