Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ceci est mon corps"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Boujnah, directeur banque et marché, France & Bénélux, Banco Santander

En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires à la Malaisie

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne tente de reprendre le contrôle de Donetsk

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

Moyen-Orient

Après Twitter, le gouvernement d'Erdogan bloque l'accès à YouTube

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/03/2014

À la suite de la publication d'enregistrements pirates mettant en cause le gouvernement du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, le régime a ordonné le blocage de YouTube. Il avait déjà tenté d'interdire l'accès à Twitter.

Après Twitter, le gouvernement turc s'en prend à YouTube. À la suite de la publication de conversations téléphoniques piratées impliquant le gouvernement du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, le régime a ordonné, jeudi 27 mars, le blocage de la plateforme vidéo.

La décision concernant YouTube a été communiquée aux serveurs d'internet et aux opérateurs GSM turcs, a précisé le quotidien Hürriyet sur son site internet. Elle fait suite à la publication jeudi sur YouTube de l'enregistrement d'une conversation entre le ministre des Affaires étrangères turc, Ahmet Davutoglu, et le chef des services de renseignement, Hakan Fidan.

Les deux hommes y évoquent - sans que l'authenticité de la vidéo ait été avérée - l'hypothèse d'une opération militaire en Syrie. Hakan Fidan envisage d'envoyer "quatre hommes [en Syrie] pour lancer huit missiles dans un terrain vague" en Turquie afin de justifier une riposte militaire d'Ankara.

La semaine dernière, le gouvernement avait déjà tenté de bloquer l'accès à Twitter. Mais hier, un tribunal d'Ankara a défié le pouvoir et invalidé le blocage du site de microblogging, ont indiqué plusieurs médias turcs.

Cette mesure est "contraire aux principes de l'État de droit", a estimé le tribunal de la capitale dans son jugement, cité par la chaîne d'information CNN-Türk. L'opposition parlementaire et plusieurs organisations non-gouvernementales avaient saisi la justice après la décision des autorités.

Sans surprise, le blocage de Twitter a été largement contourné par les internautes turques mais il a provoqué une avalanche de critiques. De nombreux citoyens ont dénoncé une mesure de "censure" et la dérive autoritaire du régime islamo-conservateur, au pouvoir depuis 2002.

Avec AFP

 

Première publication : 27/03/2014

  • INTERNET

    La justice turque ordonne de rendre Twitter de nouveau accessible

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Dans le collimateur d'Erdogan,Twitter bloqué en Turquie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)