Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 30/03/2014

Le Brésil a son hymne anti-Mondial

Au sommaire de cette édition : les opposants au Mondial de football ont désormais leur hymne au Brésil ; des internautes canadiens se mobilisent pour un père de famille enfermé à l’hôpital psychiatrique ; et une acrobate exécute un numéro de tissu aérien en plein désert du Colorado.

LE BRÉSIL A SON HYMNE ANTI-MONDIAL

« Excuse-moi, Neymar. Mais pendant cette Coupe, je ne te soutiendrai pas ». Voici le refrain de cette chanson diffusée sur YouTube par le musicien brésilien Edu Krieger à quelques semaines du coup d’envoi de la Coupe du monde dans son pays. Dans les paroles, entonnées sur un air triste traduisant la déception d’un supporter de football, le chanteur s’adresse notamment à Neymar, joueur vedette de la sélection nationale, pour dénoncer la corruption et les sommes faramineuses dépensées pour l’organisation du Mondial.

Le musicien reprend donc les arguments des manifestants qui sont descendus dans la rue l’année dernière. Des protestataires qui estiment que cet argent aurait mieux fait d’être investi pour améliorer les services publics comme les transports, l’éducation et la santé.

Et Edu Krieger n’est pas le seul à avoir formulé ses critiques en musique. A Rio de Janeiro, les comédiens du groupe « Jeitinho Carioca » ont livré leur propre version du clip du tube « Happy » du chanteur américain Pharrell Williams. Une vidéo satirique qui dénonce les chantiers de la Coupe du Monde et des Jeux Olympiques, mais aussi d’autres problèmes auxquels sont confrontés les habitants de la ville comme le coût élevé de la vie, l’insécurité et les discriminations raciales.

 

MOBILISATION POUR UN CANADIEN ENFERMÉ À L’ASILE

Richard Wright ne souffre d’aucune maladie mentale et pourtant il est enfermé à l’hôpital psychiatrique. C’est en substance ce qu’a expliqué sur Facebook la fille de l’intéressé, Chelsey Rene Wright. L’adolescente a lancé un appel sur la Toile afin d'aider son père qui s’est fait arrêter puis s’est retrouvé à l’asile contre son gré, au seul motif qu’il avait distribué de l’argent dans la rue.

En effet, comme le rapporte un article de Metro News, plusieurs habitants de localité de Dartmouth, dans l’est du Canada, ont reçu quelques jours plus tôt des billets de 50 et de 100 dollars de la part d’un inconnu. Un bienfaiteur surnommé le « Robin des bois des temps modernes » qui n’est autre que Richard Wright, relate une internaute sur Twitter, qui précise que l’homme ne distribuait de l’argent qu’aux personnes dans le besoin.

Un acte de gentillesse largement défendu par les internautes, qui ont lancé un groupe Facebook baptisé #OpFreeRichardWright il y a quelques jours. Une page sur laquelle les messages affluent de la part d’utilisateurs touchés par cette histoire, qui estiment qu’il est injuste d’être pris pour un fou après avoir simplement fait preuve de générosité.

Et pour mener leur combat, les défenseurs de Richard Wright disposent également d’une pétition en ligne. Un texte dans lequel ils réclament aux dirigeants de l’établissement de laisser cet homme sortir, arguant qu'il est en bonne santé et innocent et que sa place n’est donc pas à l’hôpital psychiatrique.


TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

#SaveMosEspa est le nom d’une campagne menée sur Facebook par des fans de Star Wars afin de sauver le village tunisien qui a servi de décor à la saga culte de George Lucas. Une mobilisation qui vise à attirer l’attention sur la fragilité de ce patrimoine culturel menacé d’être enseveli par le sable. Les instigateurs du mouvement espèrent ainsi récolter des dons, puisqu’ils estiment que 600 000 dinars, soit plus de 275 000 euros, sont nécessaires pour remettre en état les structures de l’univers fictif de Tatooine.

 

LE FAUX DU JOUR

C’est grâce à des adolescents américains, qui auraient vu son appel à l’aide gravé sur une plage en naviguant sur Google Earth, qu’une naufragée coincée pendant 7 ans sur une île déserte aurait été secourue. C’est du moins ce qu’affirme cet article publié sur le site News-hound.org. Une histoire qui a passionné bon nombre d’internautes ces derniers jours, mais qui a en fait été inventée de toutes pièces. Ainsi, l’image du prétendu SOS inscrit dans le sable est en fait tirée d’une image satellite utilisée notamment dans un rapport d’Amnesty International sur le Kirghizistan.

 

UN SOSIE DE KIM JONG-UN AMUSE LE WEB CHINOIS

Avec son physique enrobé, sa coupe de cheveux avec la raie au milieu et sa veste Mao, ce modeste marchand de brochettes chinois ressemble à s’y méprendre au dictateur nord-coréen Kim Jong-un. Une ressemblance qui est loin d’être passée inaperçue sur les réseaux sociaux chinois, où les photos de ce vendeur de rue ont été largement relayées avec parfois des commentaires moqueurs. Une célébrité soudaine qui, d’après la presse locale, aura au moins eu le mérite de lui attirer de la clientèle. 29

 

VIDÉO DU JOUR

C’est suspendue au-dessus du vide depuis une falaise du Colorado que la danseuse américaine Ashley Smith a choisi d’exécuter un impressionnant numéro de tissu aérien. Une performance acrobatique réalisée sans harnais ni protection qui s’inscrit dans le cadre d’un projet artistique mêlant danse et vidéo, baptisé « Maiden Light » à découvrir sur le site de partage Vimeo.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/07/2014 Réseaux sociaux

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

Au sommaire de cette édition : le conflit à Gaza entre le Hamas et l’armée israélienne se déroule aussi en ligne ; aux Etats-Unis, la pratique du « coal rolling » prend de...

En savoir plus

23/07/2014 Réseaux sociaux

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

Au sommaire de cette édition : des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix à Gaza ; une vidéo d’un enfant libanais frappant un jeune syrien choque la Toile ; et un...

En savoir plus

22/07/2014 Réseaux sociaux

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

Au sommaire de cette édition : des escrocs en ligne cherchent à tirer profit du crash du vol MH17 ; une partie du web australien dénonce la suppression de la taxe carbone ; et...

En savoir plus

21/07/2014 Réseaux sociaux

La Toile salue la mémoire des victimes du vol MH17

Au sommaire de cette édition : la Toile rend hommage aux victimes du vol MH17 abattu en Ukraine ; un opérateur Internet américain subit les foudres du web ; et une vidéo résume...

En savoir plus

19/07/2014 Réseaux sociaux

La bataille fait rage entre YouTube et les labels indépendants

Adèle, Shaka Ponk, Artic Monkeys... Des artistes que vous ne trouverez peut-être plus sur YouTube. Leurs producteurs n'acceptent pas le nouveau contrat de rémunération proposé...

En savoir plus