Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Les indicateurs sont au rouge pour François Hollande

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Le livre de Trierweiler, coup de grâce politique pour le président Hollande ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

L'UMP en crise, l'heure de vérité pour Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Nicolas Sarkozy sur l'Europe, une tribune pour la reconquête ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Remaniement : un second souffle pour l'exécutif ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Manuel Valls, chef d'un gouvernement "de combat" ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Municipales : un remaniement en perspective ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Affaire Buisson : quelles conséquences pour Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

  • En direct : François Hollande face à la presse

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

Afrique

Centrafrique : nouvelle flambée de violences à Bangui

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/03/2014

Alors que les violences ont repris depuis une semaine, au moins 20 personnes ont été tuées dans la nuit de jeudi à vendredi à Bangui lors d'une attaque à la grenade, a annoncé le ministre centrafricain de la sécurité publique.

Regain de tension en Centrafrique. Au moins 20 personnes ont été tuées dans la nuit de jeudi 27 à vendredi 28 mars à Bangui dans une attaque à la grenade perpétrée lors d'une veillée funèbre, a annoncé vendredi le ministre centrafricain de la Sécurité publique, Denis Wangao Kizimalé.

"Aux environs de 23h au quartier Kango [près de l’enclave musulmane du PK5, NDLR], un groupe d'extrémistes bien connu des services de police a lancé une grenade offensive sur une foule qui assistait à une veillée funèbre", a affirmé le ministre, qui s'exprimait à la radio nationale. "Au moins 20 personnes ont été tuées, onze autres personnes ont été blessées et suivent en ce moment des soins à l'hôpital communautaire", a-t-il ajouté. Selon une source proche des familles présentes à la veillée, une femme enceinte et plusieurs enfants figurent parmi les victimes.

"Le gouvernement condamne avec fermeté cet acte odieux. Une enquête est d'ores et déjà ouverte pour déterminer les circonstances de ce crime. Les auteurs seront recherchés et traduits en justice", a assuré le ministre.

Regain de violence dans la capitale

Plusieurs habitants du quartier ont manifesté leur colère dans la rue vendredi, contre les musulmans, que la foule tient pour responsable des violences, et la Misca, accusée de ne rien faire contre l'insécurité.

Avant cette attaque, des affrontements avaient éclaté ces derniers jours entre des groupes armés, opposant notamment des miliciens anti-balaka, majoritairement chrétiens, et des pillards à des musulmans. Le chef de la force africaine a annoncé mercredi que la Misca considérait "les anti-balaka comme des ennemis" et qu'ils seraient traités "en conséquence".

Avec AFP

Première publication : 28/03/2014

  • CENTRAFRIQUE

    L’Union africaine qualifie les anti-balaka de "terroristes"

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    MSF : "La haine envers les musulmans s’est généralisée en Centrafrique"

    En savoir plus

  • MUSIQUE

    "En Centrafrique, il n'y a pas que la guerre !"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)