Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Trêve de douze heures à Gaza, les négociations se poursuivent à Paris

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : il sera "très difficile" de récupérer les corps des victimes

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • La manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • En images : les damnés de Gaza

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

Afrique

Comment le clan Ben Ali faisait main basse sur les richesses de la Tunisie

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/03/2014

Dans un rapport publié jeudi, la Banque mondiale affirme que les proches de l'ancien président tunisien Ben Ali captaient près d'un quart des bénéfices du secteur privé du pays, grâce à un cadre réglementaire qui protégeait ses intérêts.

Après avoir étudié les comptes de 220 entreprises tunisiennes contrôlées par le régime de Ben Ali, la Banque mondiale a conclu, dans un rapport publié jeudi 27 mars, que le clan de l’ancien président récoltait plus de 21 % des bénéfices réalisés par le secteur privé.

"L'ancien régime tunisien utilisait les réglementations existantes et en édictait de nouvelles pour en faire bénéficier les membres de la famille [Ben Ali, NDLR] et ceux qui étaient proches du régime", stipule ce rapport.

Pendant les dix dernières années du pouvoir, le "code d'incitations aux investissements" a ainsi été modifié à 25 reprises, afin de restreindre l'accès des investisseurs au marché tunisien et "protéger les intérêts du clan [présidentiel] de la concurrence".

La part de marché d'une société détenue par le clan Ben Ali était ainsi en moyenne supérieure de 6,3 % que celle d'une société concurrente, quel que soit le secteur d'activité (bâtiments, téléphonie), précise cette étude de la Banque mondiale.

Quand la Banque mondiale saluait le système Ben Ali

Selon Bob Rijkers, un des auteurs de ce rapport, l’'intervention de l'État dans la politique industrielle était finalement "un écran de fumée dissimulant des situations de rente". Il estime que l’ouverture économique du pays louée en son temps par la communauté internationale, n'était qu'un "mirage".

La Banque mondiale, elle-même, et le Fonds monétaire international (FMI) ont admis s’être trompés sur la Tunisie qu’ils ont souvent érigée en "modèle pour les autres pays en développement", souffrant toutefois "de graves défauts", dont la corruption.

Déchu du pouvoir en janvier 2011 par une révolution populaire, Zinedine Ben Ali, réfugié en Arabie saoudite, et ses proches sont soupçonnés d’avoir détourné entre 15 et 50 milliards de dollars tout au long de ses 23 années de règne. Le régime tunisien actuellement en place a confisqué 550 propriétés immobilières, 48 bateaux et yachts, 367 comptes bancaires et près de 400 entreprises appartenant au clan Ben Ali.

Avec AFP

Première publication : 28/03/2014

  • TUNISIE

    Théâtre : l'union sanglante des Ben Ali version Macbeth

    En savoir plus

  • VIDÉO - TUNISIE

    Trois ans après la révolution, les jeunes Tunisiens entre espoir et déception

    En savoir plus

  • ENTRETIEN

    En Tunisie, "les nostalgiques du Benalisme mais sans Ben Ali"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)