Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

EUROPE

Il n'y a plus aucun soldat ukrainien en Crimée, selon Moscou

© AFP - Le 28 mars, Poutine rencontre des officiers nouvellement promus

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/03/2014

Tous les soldats ukrainiens restés fidèles aux autorités de Kiev ont quitté la Crimée annexée par la Russie, a annoncé le ministre russe de la Défense. Barack Obama a quant à lui exhorté Moscou de retirer ses troupes de la frontière ukrainienne.

Toutes les installations militaires de Crimée sont désormais sous le contrôle de Moscou. Cité par l’agence Interfax, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a annoncé, vendredi 28 mars, que toutes les troupes loyales au nouveau gouvernement ukrainien avaient quitté la péninsule de Crimée, officiellement annexée par la Russie le 17 mars.

Lors d’une réunion des hauts responsables de l’armée russe, Sergueï Choïgou a également assuré au président russe Vladimir Poutine que "le changement des symboles sur tous les bateaux et dans toutes les administrations qui ont pris le parti de l’armée russe est achevé". Le ministre a ajouté que la Russie restituerait à l'Ukraine les navires de guerre, les avions de chasse et tous les équipements militaires des unités ukrainiennes qui ne se sont pas ralliées à Moscou, rapporte l'agence.

Poutine félicite ses troupes

Quant à Vladimir Poutine, il s’est félicité des "récents événements en Crimée" qui, dit-il, "ont constitué un test important" : "Ils ont démontré à la fois les nouvelles capacités de nos forces armées et la forte détermination du personnel." Le président russe a, en outre, félicité ses soldats pour avoir pris le contrôle de la Crimée en "évitant un bain de sang".

Mais la tension n’est pas retombée dans la région. Kiev estime que 100 000 soldats russes stationnent près de sa frontière orientale et craint une répétition dans sa partie orientale du scénario qui a permis en seulement trois semaines le rattachement de la Crimée à la Russie.

Obama interpelle Poutine

Dans un entretien à la chaîne CBS, Barack Obam a tenu des propos très durs sur son homologue russe, l’accusant de "rancune au sujet de ce qu’il considère comme la perte de l’Union soviétique". Le président américain a exhorté la Russie à "retirer ses troupes et commencer à négocier directement avec le gouvernement ukrainien et la communauté internationale".

La diplomatie russe, quant à elle, a accusé les dirigeants occidentaux d'être soit mal informés soit de mauvaise foi, soulignant que plusieurs inspections internationales menées en mars près de la frontière n'avaient décelé aucun "préparatif agressif".

Avec Reuters et AFP

Première publication : 28/03/2014

  • UKRAINE

    Ukraine : Et si la ville de Donetsk devenait britannique ?

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    L'ONU dénonce le rattachement de la Crimée à la Russie

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Crimée : les forces russes prennent le contrôle du dernier navire ukrainien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)