Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

EUROPE

Il n'y a plus aucun soldat ukrainien en Crimée, selon Moscou

© AFP - Le 28 mars, Poutine rencontre des officiers nouvellement promus

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/03/2014

Tous les soldats ukrainiens restés fidèles aux autorités de Kiev ont quitté la Crimée annexée par la Russie, a annoncé le ministre russe de la Défense. Barack Obama a quant à lui exhorté Moscou de retirer ses troupes de la frontière ukrainienne.

Toutes les installations militaires de Crimée sont désormais sous le contrôle de Moscou. Cité par l’agence Interfax, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a annoncé, vendredi 28 mars, que toutes les troupes loyales au nouveau gouvernement ukrainien avaient quitté la péninsule de Crimée, officiellement annexée par la Russie le 17 mars.

Lors d’une réunion des hauts responsables de l’armée russe, Sergueï Choïgou a également assuré au président russe Vladimir Poutine que "le changement des symboles sur tous les bateaux et dans toutes les administrations qui ont pris le parti de l’armée russe est achevé". Le ministre a ajouté que la Russie restituerait à l'Ukraine les navires de guerre, les avions de chasse et tous les équipements militaires des unités ukrainiennes qui ne se sont pas ralliées à Moscou, rapporte l'agence.

Poutine félicite ses troupes

Quant à Vladimir Poutine, il s’est félicité des "récents événements en Crimée" qui, dit-il, "ont constitué un test important" : "Ils ont démontré à la fois les nouvelles capacités de nos forces armées et la forte détermination du personnel." Le président russe a, en outre, félicité ses soldats pour avoir pris le contrôle de la Crimée en "évitant un bain de sang".

Mais la tension n’est pas retombée dans la région. Kiev estime que 100 000 soldats russes stationnent près de sa frontière orientale et craint une répétition dans sa partie orientale du scénario qui a permis en seulement trois semaines le rattachement de la Crimée à la Russie.

Obama interpelle Poutine

Dans un entretien à la chaîne CBS, Barack Obam a tenu des propos très durs sur son homologue russe, l’accusant de "rancune au sujet de ce qu’il considère comme la perte de l’Union soviétique". Le président américain a exhorté la Russie à "retirer ses troupes et commencer à négocier directement avec le gouvernement ukrainien et la communauté internationale".

La diplomatie russe, quant à elle, a accusé les dirigeants occidentaux d'être soit mal informés soit de mauvaise foi, soulignant que plusieurs inspections internationales menées en mars près de la frontière n'avaient décelé aucun "préparatif agressif".

Avec Reuters et AFP

Première publication : 28/03/2014

  • UKRAINE

    Ukraine : Et si la ville de Donetsk devenait britannique ?

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    L'ONU dénonce le rattachement de la Crimée à la Russie

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Crimée : les forces russes prennent le contrôle du dernier navire ukrainien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)