Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bye Bye l'UE !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Libération de deux journalistes espagnols enlevés en Syrie

© AFP | Ricardo García Vilanova et Javier Espinosa

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/03/2014

Le journaliste Javier Espinosa et le photographe Ricardo Garcia Vilanova, enlevés le 16 septembre 2013 en Syrie, ont été libérés. Les deux Espagnols étaient aux mains de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Ils étaient aux mains de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) depuis le 16 septembre 2013. Le journaliste du quotidien espagnol "El Mundo", Javier Espinosa, et le photographe indépendant, Ricardo García Vilanova, ont été libérés dimanche 30 mars.

"A 21H27 (20H27 GMT samedi), le correspondant vétéran de "El Mundo" au Proche Orient, Javier Espinosa, a appelé la rédaction du journal pour annoncer qu'ils avaient été libérés et remis à des militaires turcs, a indiqué le journal sur son site internet.

Lors de cette brève communication, le journaliste a pu confirmer que les deux hommes se portaient bien et a demandé qu'on prévienne leurs familles, a ajouté le journal.

L'EIIL, le plus radical des groupes de combattants djihadistes en Syie, avait enlevé les deux journalistes espagnols au "check point" de Tal Abyad dans la province syrienne de Raqqa, près de la frontière turque, alors qu'ils s'apprêtaient à quitter le pays après deux semaines de travail en Syrie.

Le 2 mars, un autre journaliste espagnol du quotidien catalan "El Periodico", Marc Marginedas, enlevé en Syrie le 4 septembre, avait été libéré.

Quatre Français toujours captifs

Quatre journalistes français sont retenus en otage en Syrie depuis neuf mois.

Didier François, grand reporter à la radio Europe 1, et le photographe Edouard Elias ont été enlevés au nord d'Alep le 6 juin 2013. Nicolas Hénin, reporter à l'hebdomadaire Le Point, et Pierre Torrès, photographe indépendant, ont été enlevés deux semaines plus tard, le 22 juin à Raqqa.

Avec AFP

Première publication : 30/03/2014

  • MÉDIAS

    En direct : soirée de soutien aux journalistes français otages en Syrie

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Deux journalistes espagnols kidnappés en Syrie

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Journée de mobilisation pour les deux journalistes français otages en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)