Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 31/03/2014

"Coincé"

© France 24

Presse internationale, lundi 31 mars 2014. Au menu de cette revue de presse, les commentaires de la presse étrangère sur la déroute de la gauche aux municipales françaises.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
La presse étrangère a suivi avec attention la déroute de la gauche au second tour des municipales, en France.
 
Déroute le mot est faible pour évoquer une défaite que Der Spiegel qualifie de "désastre" pour François Hollande. Le magazine allemand évoque un second tour qui confirme la "claque" infligée au premier, et entre les deux, la publication, qui ne pouvait pas plus mal tomber, des très mauvais chiffres du chômage. Un échec et un manque de résultats dont Jean-Marc Ayrault, décrit par Der Spiegel comme un Premier ministre "germanophile, travailleur et fidèle", mais dépourvu de "l'autorité nécessaire pour résister aux gros ego de ses collègues ministres", pourrait faire les frais. Der Spiegel cite le nom de Manuel Valls comme possible remplaçant.
 
"Les socialistes français viennent de subir une défaite historique", écrit le quotidien espagnol El País, qui évoque lui aussi un second tour qui confirme "nettement" la défiance à l’égard de la majorité, au secours de laquelle les électeurs de gauche ne se sont finalement pas mobilisés.
 
Egalement scruté par les journaux étrangers, le score du Front national, qui a lui aussi confirmé, hier, sa percée du premier tour. The Independent évoque des scores "record" pour le parti de Marine Le Pen, qui aurait franchi un "cap" dans sa stratégie de conquête du pouvoir. Une percée au goût d’inachevé, toutefois, puisque le journal britannique rappelle que le FN laisse finalement échapper plusieurs villes dont la conquête était jugée symbolique, Avignon, et Perpignan au sud, et Forbach en Lorraine.
 
La défaite de la gauche amène la presse internationale à s’interroger sur la marge de manœuvre dont dispose François Hollande. Le quotidien émirati Gulf News explique que le président se retrouve coincé entre ses promesses et son aile gauche - car s’il se résout, comme il l’a promis, à réduire les dépenses de 50 milliards, alors une bonne partie de son propre camp et de ses alliés se détourneront définitivement de lui. Mais s’il renonce à sa politique d’austérité et de réduction des déficits, alors ce seront la Commission européenne et les agences de notation qui lui tomberont dessus.
 
Pour The Financial Times, la défaite de la gauche au municipales devrait être un "aiguillon" pour moderniser la France. François Hollande devrait désormais "mener la politique sociale-libérale dans laquelle il a toujours cru mais qu’il n’a jamais eu le courage de mener". Le journal le presse de mettre en œuvre rapidement le "pacte de responsabilité" et l’invite à limiter l’influence de son aile gauche.
 
Considéré comme "imminent" par la presse internationale, le remaniement attendu pourrait marquer le retour sur la scène nationale de Ségolène Royal, ex-épouse du président. Cet éventuel retour fait les délices de la presse anglo-saxonne. À voir avec ce tweet du journaliste écossais Angus MacKinnon: "Explication au remaniement imminent en France : comme tous les Casanova d’âge mur, François Hollande revient chez bobonne".
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

02/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Moi, pas candidat"

La presse française titre ce vendredi presque à l’unisson sur le renoncement de François Hollande à se présenter à la prochaine présidentielle… Une annonce qui sonne comme un...

En savoir plus

02/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Au revoir"

Dans cette revue de presse internationale, coup de projecteur sur les réactions et les analyses au lendemain de l'annonce de François Hollande de ne pas se présenter à la...

En savoir plus

01/12/2016 Revue de presse française

"L'échec sinistre des Occidentaux à Alep"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 1er décembre, la situation tragique des civils à Alep-Est, le retour des tensions entre la France et le Rwanda, et la...

En savoir plus

01/12/2016 Revue de presse française

"Les "revenants" du djihad"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 1er décembre, l’avancée du régime syrien à Alep-Est, les questions posées par le refus d’une partie de la classe politique...

En savoir plus

30/11/2016 Revue de presse internationale

"La souffrance infinie d'Alep-Est"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 30 novembre, la poursuite de l’offensive du régime syrien à Alep-Est, le Brésil cous le choc après la disparition d’une...

En savoir plus